Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Le commerce en Ile-de-France

L’Observatoire prospectif du commerce propose une nouvelle collection d’études sur l’emploi et la formation intitulée "Portraits de région" sous forme de 13 fiches synthétiques. Zoom sur celle de l’Ile-de-France.


Le 30/11/2016

 

A la demande des 13 branches du commerce, l’Observatoire prospectif du commerce développe des outils et études pour les branches professionnelles et met aussi à la disposition du grand public un ensemble de ressources et d’informations sur l’emploi et la formation dans le commerce de détail.

Depuis 1996, le Forco, Opca du Commerce et de la Distribution, héberge l’Observatoire des métiers et qualifications du commerce.



L’Observatoire a pour mission au plan national et territorial de :

 

  • réaliser un état des lieux (économique, social, métiers exercés, qualifications, offre de formation, etc.) ;
  • assurer une veille prospective sur l’évolution des métiers, qualifications, compétences et détecter les métiers émergents ;
  • contribuer à adapter l’offre de formation aux besoins en compétences, favoriser l’adaptation de l’offre de certification ;
  • aider les salariés à s’orienter et construire un parcours professionnel (informations sur les dispositifs de formation, etc.).

 

Dans sa nouvelle collection "Portraits en région", l’Observatoire propose une fiche par région qui répertorie les chiffres clés du commerce régional :

 

  • le nombre d’établissements ;
  • les effectifs salarié, jeunes en alternance, etc. ;
  • les principales caractéristiques sur le territoire ;
  • des exemples significatifs de démarches emploi-formation conduites par les partenaires locaux.

 

 

 

Les chiffres clés


En Ile-de-France, on dénombre 21 777 établissements relevant de la branche du commerce, 266 418 salariés dont 55 % de femmes.

80 % des établissements ont moins de 10 salariés et 25 % relèvent de la branche du commerce à prédominance alimentaire.

Le taux de chômage du secteur (8,8 %) est plus faible que le taux de chômage en France métropolitaine (10 %) selon les données de l’Insee au 4e trimestre 2015.

En 2015, 5 548 contrats de professionnalisation ont été signés ainsi que 3 149 contrats d’apprentissage.

 

 

 

Les atouts du secteur commerce


C’est un secteur jeune et intégrateur sur le marché du travail.

 

Le commerce est un secteur d’insertion puisque 1 jeune sur 4 commence à travailler dans le commerce et ¼ des salariés du commerce n’a aucun diplôme.

 

 

 

Les tendances d’évolution


La région francilienne se caractérise par un chiffre d’affaires important réalisé par les e-commerçants.
La montée en puissance du numérique entraîne un développement du commerce connecté.

 

La digitalisation des points de vente engendre de nouvelles tâches, de nouveaux métiers et donc de nouvelles compétences.


Le multicanal conduit les acteurs du commerce de détail et de la distribution à s’adapter aux nouveaux comportements des clients passant de l’achat traditionnel à l’achat en ligne et inversement.

 

Enfin, le contexte économique favorise une autre façon de consommer avec le shopping collaboratif et le développement l’économie circulaire (financement participatif, co-voiturage, dépôt-vente, etc.).

 

 

Céline Desserre

 

Pour en savoir plus :

Le site du Forco