Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Pour un meilleur équilibre femme-homme en entreprise

Pour un meilleur équilibre femme-homme en entreprise

Début octobre, le Gouvernement a lancé un plan interministériel pour l'égalité professionnelle homme/femme en entreprise.


Le 12/12/2016

 

A l'occasion de la 4e semaine de l'Egalité Professionnelle du 3 au 9 octobre dernier, le Gouvernement a lancé un plan interministériel pour rééquilibrer les relations homme/femme en entreprise.

 

Pour Laurence Rossignol, ministre des familles, de l'enfance et des droits des femmes, l'objectif de ce premier plan interministériel 2016-2020 est de "parvenir à développer une culture de l'égalité réelle entre les femmes et les hommes au travail", à travers quatre points :

 

  • lutter contre les stéréotypes sexistes ;
  • améliorer l'accès à l'emploi des femmes ;
  • encourager le partage des responsabilités "domestiques" ;
  • prévenir les violences à l'encontre des femmes.

 

Concernant la mixité professionnelle, le plan intègrera l'objectif du plan mixité 2014 visant à augmenter de 12 à 33 % d'ici 2025 les métiers mixtes dans les transports, le bâtiment, le numérique.

 

Pour encourager les initiatives, un label "Egalité professionnelle" viendra souligner les bonnes pratiques des entreprises concernant l'équilibre femme-homme, et un observatoire de l'entrepreneuriat féminin sera également créé.

 

Quelle place pour les femmes dans le monde du travail ?

 

Selon le ministère, l'emploi féminin se concentre dans 12 familles professionnelles sur un total de 87.

 

Seuls 7,2 % des hommes travaillent à temps partiel contre plus de 30 % des femmes.

 

Les hommes gagnent en moyenne 19 % de plus que les femmes.

 

Enfin, Isabelle Kocher chez Engie  est la seule femme dirigeante exécutive d'une entreprise du Cac 40 !

 

Les femmes toujours discriminées

 

Dans son rapport sur le coût économique des discriminations, France Stratégie souligne que les femmes ont un taux d’activité en moyenne inférieur de l’ordre de 10 points à 15 points à celui des hommes de même origine, à caractéristiques égales.

 

Dans l’ensemble des scénarios envisagés dans ce rapport, c'est la réduction des discriminations dont font l'objet les femmes qui contribuerait le plus à la hausse du PIB !

 

 

Sandrine Damie