Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Qui recrutent dans l'économie verte ?

Adzuna, le moteur de recherche d'offres d'emploi en ligne, vient de réaliser une étude sur les métiers de l'économie verte. Zoom sur les principaux résultats.


Le 18/11/2016

 

Près d'un an après la COP21, Adzuna, moteur de recherche d'offres d'emploi en ligne, a analysé les données des plus de 750 000 offres disponibles sur son site en septembre 2016.

 

Il a ainsi pu déterminer quels sont les métiers liés à la protection de l'environnement les plus recherchés par les recruteurs, où ils se situent géographiquement, et quels salaires les candidats peuvent espérer gagner.

 

Un marché porteur : les métiers de l'eau

 

Le marché de l'eau représente le plus grand vivier d'offres d'emploi vert en France. Ainsi, 21,4 % des offres d'emploi liées à la protection de l'environnement concernent le traitement des eaux usées. Viennent ensuite les métiers liés à la prévention des risques environnementaux (15 % des offres), à la performance énergétique des bâtiments et l'éco-construction (13,4 %) et à la production et la distribution des énergies renouvelables (13,4 %).

 

L'Ile-de-France, première région des métiers verts

 

Près d'un quart des métiers verts se situent en Ile-de-France : 23,6 % des offres d'emploi vert sont en effet à pourvoir en région parisienne, avec cependant de fortes disparités selon les catégories de métiers.

 

Ainsi, l'Ile-de-France regroupe par exemple 34,7 % des offres d'emploi françaises liées à la dépollution des sites et sols pollués... mais seulement 13,2 % des offres d'emploi nationales dans la protection et l'entretien des espaces naturels.

 

Les offres se concentrent ensuite en régions Auvergne-Rhône-Alpes (13 %), Aquitaine Limousin Poitou-Charente (8,3 %) et Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées (8,1 %).

 

La question des salaires

 

Le salaire annuel moyen des offres d'emploi vert s'élève à 30 251 €, soit 1% inférieur au salaire annuel moyen toutes offres confondues (30 551 €).

 

On constate cependant des différences significatives selon les domaines d'activité.

 

Les métiers liés à la performance énergétique des bâtiments et à l'éco-construction affichent ainsi un salaire annuel moyen proposé de 37 980 €, soit 24,3 % supérieur à la moyenne nationale.

 

A l'inverse, les offres d'emploi dans la protection et l'entretien des espaces naturels affichent un salaire annuel de 21 642 € en moyenne, soit 29,2 % inférieur à la moyenne nationale.

 

Cette différence de salaire en fonction des niveaux d'étude requis s'applique plus globalement à toutes les offres d'emploi vert. Ainsi, un candidat à une offre d'emploi vert pourra espérer gagner 21 292 € par an avec un CAP, 27 865 € avec un bac + 2 ; soit des salaires respectivement 29,6 % et 7, 9% moins élevés que la moyenne des salaires proposés dans les offres d'emploi vert.

 

A l'inverse, un diplômé d'Ecole d'ingénieur pourra gagner en moyenne 49 110 € à un poste lié à la protection de l'environnement, soit 62,3 % plus que la moyenne des emplois verts. Cela représente par ailleurs une hausse de 3,4 % par rapport au salaire moyen proposé dans les offres d'emploi - tous métiers confondus - requérant un tel diplôme.

 

Sandrine Damie