Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Rendre la scolarité obligatoire jusqu'à 18 ans ?

Rendre la scolarité obligatoire jusqu'à 18 ans ?

La ministre de l'Education nationale a annoncé sur twitter mi-septembre sa volonté de rendre la scolarité obligatoire de 3 à 18 ans.


Le 16/11/2016

 

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Education nationale a twitté mi-septembre : "Pour aller plus loin sur l'éducation lors du prochain quinquennat, je proposerai d'étendre la scolarité obligatoire de 3 à 18 ans".

 

Si la scolarité est actuellement obligatoire de 6 à 16 ans, dans les faits la quasi-totalité des enfants de 3 ans sont scolarisés (étude DEPP - juin 2016). Un enfant de 2 ans sur 5 est d'ailleurs déjà scolarisé.

 

Par contre, prolonger la scolarité obligatoire jusqu'à 18 ans semble une piste plus ardue. " Il ne s'agit pas d'obliger un élève détenteur d'un CAP, en apprentissage ou en service civique à retourner en cours ", a déclaré la ministre à l'AFP le 29 septembre dernier.

 

A l’issue de la procédure d’orientation en fin de seconde, 86 % des élèves sont orientés en première générale et technologique (GT), 10 % vont redoubler la seconde et 4 % sont réorientés vers la voie professionnelle (étude DEPP - septembre 2014).

 

Parmi les élèves orientés en première, 3 élèves sur 4 continuent dans la voie générale et un sur quatre dans la voie technologique.

 

Selon une étude de la DEPP sur la durée de scolarisation en France, la scolarisation des adolescents de 15 à 19 ans était parmi la plus élevée de l’OCDE en 1995 (3e rang sur 27). Début 2012, la France est tombée dans le bas du classement arrivant au 22e rang sur 32 pays.

 

A noter : la baisse des redoublements participe au tassement de la durée des études.

 

Cette étude met également en avant le fait que les jeunes français n’ont pas ou très peu accès à des scolarités et études à temps partiel, aux horaires adaptés à l’exercice d’un emploi étudiant, à la différence des jeunes d’Europe du Nord et des Etats-Unis.

 

Par ailleurs, chaque année, on compte 110 000 jeunes sortis du système scolaire sans qualification.

 

En prolongeant de 2 ans l'obligation de scolarité, la ministre mise sur la reprise de formation des jeunes décrocheurs, et pourquoi pas un regain d'attraction pour la voie professionnelle.

 

Sandrine Damie