Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Recrutement de cadres en Ile-de-France : des tensions sur certains profils spécialisés

Recrutement de cadres en Ile-de-France : des tensions sur certains profils spécialisés

L’Apec publie une étude d’où il ressort que certaines difficultés de recrutement des cadres sont notamment dues à la localisation géographique des entreprises.


Le 5/02/2015

 

Confrontées à de réelles difficultés de recrutement de cadres, les entreprises enquêtées par l'Apec sur le territoire national évoquent différentes causes, parmi lesquelles leur lieu d’implantation. Au-delà de caractéristiques communes - zones jugées peu attractives, rareté des candidats sur le métier recherché, niveaux de salaires différenciés, etc.- les motifs de tension sont étroitement liés aux spécificités du tissu économique local.

 

L’Ile-de-France se caractérise, dans certains secteurs, par des recherches de profils spécialisés et expérimentés pour lesquels le vivier de candidats est insuffisant ou l’attractivité salariale trop faible.

 

Ainsi, le secteur de l’ingénierie et de la R&D a du mal à recruter des ingénieurs, des développeur, des chefs de projet, tout comme dans des métiers supports en commercial-marketing, gestion-finance-administration et services techniques. Ces tensions s’expliquent notamment par des salaires peu attractifs pour la région et par le manque de candidats expérimentés dans certaines spécialités (signalisation ferroviaire, mécanique, nucléaire, etc.).

Le secteur conseil et gestion des entreprises rencontre des difficultés concentrées en Ile-de-France où sont, là-aussi, particulièrement recherchés des profils très spécialisés (expériences sectorielles, compétences techniques multiples), contrairement aux autres régions qui proposent des postes plus classiques.

 

Autre difficulté propre à l’Ile-de-France, le recrutement de cadres dans le domaine des organisations associatives et de l’administration publique. Les tensions concernent des postes de chargé de projet, et des fonctions supports en gestion-finance-administration ou en informatique. Là encore, la rémunération inférieure à celle du marché et une pénurie de candidats sur les contenus de postes expliquent ces tensions.

 

En revanche, l’Ile-de-France connaît sur certains secteurs et métiers des situations similaires aux autres régions. C’est le cas du secteur de banque et assurances, pour lequel les recrutements sont en difficulté pour des postes de commercial, actuaire, informatique, directeur d’agence, gestionnaire. Peu de candidats correspondent aux attentes élevées des entreprises.

 

Les entreprises soulignent également une pénurie de cadres en ingénierie et développement dans le secteur informatique.

 

Enfin, une tension très forte pour des postes de commerciaux en commerce inter-entreprises s’explique par des exigences multi-compétences de recruteurs, combinées à une offre de rémunération parfois peu attractive.

 

Globalement, sur l’ensemble du territoire national, un quart des entreprises considère que leurs recrutements de cadres sont difficiles. Le facteur localisation en est l’un des éléments déterminant, à apprécier toutefois au regard de spécificités régionales et sectorielles.

 

 

Catherine de Labarre

 

Télécharger l'étude Apec « Métiers cadres en tension »