Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Hélène Bengorine

Directrice Développement des ressources humaines du groupe Foncia
Date de l'interview : 08/12/2015

Pour chacune des familles de métiers, nous avons créé une école interne nommée Immo’Sup Foncia qui nous permet d’intégrer près de 100 alternants chaque année. Ce vivier interne est un facteur clé pour notre croissance externe qui demande un recrutement de 1 000 collaborateurs.

Zoom sur les professionnels des métiers de la transaction au sein du groupe Foncia.

Foncia est le leader en France de l’administration de biens et des services immobiliers résidentiels sur la copropriété, la gestion locative et la location. Pouvez-vous nous parler de vos effectifs et des familles de métiers de Foncia ?

Le Groupe Foncia, fort de ses 7 500 collaborateurs répartis à travers un réseau de 600 agences, est présent en France, Belgique, Suisse et Allemagne. 

La profession est majoritairement féminine avec un équilibre constaté au poste de management. L’âge moyen de nos collaborateurs est de 39 ans. 

Notre activité est composée de 4 filières métiers :

  • la filière commerciale avec les métiers de la transaction (achat et vente) et de la location ;
  • la filière gestion locative ;
  • la filière copropriété ;
  • en transverse, la filière comptabilité.  

Pour chacune des familles de métiers, nous avons créé une école interne nommée Immo’Sup Foncia qui nous permet d’intégrer près de 100 alternants chaque année.  Ce vivier interne est un facteur clé pour notre croissance externe qui demande un recrutement de 1 000 collaborateurs. 

Les métiers de l’administration de biens sont attractifs. Pour preuve, nous recevons 25 000 candidatures par an pour 1 000 recrutements ! 

Ils  sont aussi en pleine évolution du fait notamment du développement durable et de l'habitat intelligent. Il nous faut, en effet, adapter régulièrement les compétences de nos collaborateurs et, pour ce faire, de nombreux programmes de formation les accompagnent tout au long de leur carrière. Pour exemple, 10 000 jours de formations ont été dispensés en 2014. Nous dépasserons ce chiffre pour 2015. 

Vous avez recruté 1 000 collaborateurs en 2015 et allez en recrutement autant en 2016. Quels sont les profils recherchés ? 

Deux métiers sont particulièrement recherchés : la fonction commerciale en transaction (consultant immobilier) et celle de gestionnaire copropriété. 

Partout en France, du fait de nos acquisitions, nous recherchons des gestionnaires d’immeubles. Ce métier, très responsabilisant exige de connaître la réglementation en vigueur, de rencontrer régulièrement les conseils syndicaux pour anticiper les sujets et répondre à leurs attentes lors des Assemblés générales. Notre priorité est de satisfaire les copropriétaires qui nous font confiance grâce à un relationnel sincère de proximité avec l’ensemble des partenaires du Conseil syndical. 

Pour la transaction, ce métier est tout aussi exigeant. En effet, le métier est tendu car fortement concurrencé. Mais, il est sûr qu’un excellent consultant immobilier est reconnu pour son professionnalisme et la relation de confiance qu’il a pu établir avec ses clients ou prospects. 

Vous proposez notamment des emplois via des contrats de professionnalisation. Quel est le pourcentage de jeunes intégrant durablement vos équipes après un contrat de professionnalisation ? 

Cette année, nous accueillerons 100 alternants au sein de nos 4 écoles internes Immo’Sup Foncia. Ces écoles internes visent à former des collaborateurs en contrat de professionnalisation sur des diplômes bac+ 2 ou bac + 3.

Nos 4 filières métiers y sont représentées : Immo’Sup Comptabilité, Immo’Sup Copropriété, Immo’Sup Location, Immo’Sup Vente pour la transaction. 

Nous avons travaillé à partir des diplômes reconnus par la branche et avons noué des partenariats avec des écoles reconnues dans leurs domaines d’activité. L’ISC Paris pour la vente, Suptertiaire pour la comptabilité et la copropriété. Pour la location, cette formation est 100 % internalisée et donc animée par des collaborateurs du Groupe. Pour les cursus Immo’Sup, 100 % des diplômés sont embauchés en CDI à la fin du programme ! 

En complément de ce dispositif, chaque année plus de 200 alternants intègrent nos cabinets pour suivre des formations de niveau BTS à master. Près de 60 % d’entre eux nous rejoignent ensuite. Les 40 % restants poursuivent leur formation. 

Enfin, nous avons développé un partenariat depuis 8 ans avec l’ESC Pau pour intégrer des apprentis sur un cursus de 6 mois en école et 6 mois en entreprise. Lors de ces 6 mois en entreprise, les 50 apprentis Foncia vivent une expérience pratique sur nos 4 filières métiers. Ils découvrent ainsi toute la richesse de notre profession et ces multiples possibilités. 

En quoi le contrat de professionnalisation peut-il être un levier à l'insertion pour les jeunes qui passent par Foncia ? 

Le contrat de professionnalisation est un levier d’insertion car il prépare à la fois des jeunes issus d’un bac + 2 ou des plus anciens en reconversion professionnelle. Sur ce dernier point, la profession d’administration de biens est l'une des rares à donner cette opportunité. Intégrer chaque année plus de 300 alternants, c’est anticiper 1/3 de nos recrutements ! Et il est beaucoup plus aisé d’intégrer un nouveau collaborateur que nous avons formé sur le contenu du métier mais aussi sur les outils et process du Groupe. 

Vous recrutez particulièrement sur des postes liés à la transaction immobilière. Pouvez-vous nous présenter ce métier de la transaction ? Quelles sont les compétences spécifiques à ce métier ? Quels sont les savoir-faire et savoir-être attendus dans ce métier ? 

Le métier de la transaction est un métier de vente qui nécessite, au-delà de la connaissance technique métier (règlementation en vigueur et conseil juridique) : 

  • de la méthode ;
  • du professionnalisme dans la relation client, c’est-à-dire construire une relation de confiance sur la durée et se faire reconnaitre comme référent ;
  • de la persévérance ;
  • de l’enthousiasme ;
  • de l’énergie ;
  • un peu d’innovation et de réactivité. 

Quelle est la place du numérique dans le quotidien des professionnels de la transaction ? 

La place du numérique grandit et prend sa place dans le quotidien. En effet, le système d’estimation en ligne sur le site clients MyFoncia, les outils nomades type tablettes, les plans en 3D etc. sont incontournables. Un transactionnaire dispose désormais de l’information où qu’il soit et peut la transmettre à son client dans les plus brefs délais. La visite virtuelle est aussi un axe de développement tout comme le suivi des consommations d’énergie dans le cadre d’immeubles intelligents.

Propos recueillis par Sandrine Damie (décembre 2015)