Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Dominique Soudais

Chargé de communication et volontaire chez Energie Jeunes
Date de l'interview : 08/12/2015

Energie Jeunes est au service de la réussite scolaire de tous : prévenir le décrochage scolaire, mieux réussir avec l'aide des professeurs en développant l'auto-discipline et la persévérance, augmenter la confiance en soi des élèves.

Faire découvrir aux collégiens de quartiers sensibles la vie en entreprise contribue à la réussite scolaire de tous. Zoom sur les actions menées par Energie Jeunes.

Dans quel contexte Energie Jeunes a vu le jour ?

L’idée de former les collégiens à la persévérance scolaire est née de discussions entre des enseignants en collège et des spécialistes de l’engagement au travail. 

Quels sont les objectifs que vous vous êtes fixés ?

Energie Jeunes est au service de la réussite scolaire de tous : prévenir le décrochage scolaire, mieux réussir avec l'aide des professeurs en développant l'auto-discipline et la persévérance, augmenter la confiance en soi des élèves. 

Qui sont les intervenants de l'association ?

Nos sessions sont animées par des salariés d'entreprises, en équipe avec des retraités et de jeunes volontaires en service civique. 

Pourquoi s'engagent-ils à vos côtés pour favoriser un rapprochement entre le monde de l'éducation et celui de l'entreprise ?

Nos volontaires sont conscients que l'échec scolaire a des conséquences négatives à la fois sur le plan humain et sur notre société. Agir, modestement mais avec conviction, donne du sens et de l'utilité à sa vie. 

Pouvez-vous nous présenter quelques-uns des actions menées en Ile-de-France ?

Energie Jeunes intervient dans plus de 80 collèges principalement d'éducation prioritaire en Ile-de-France, de la 6e à la 3e, avec trois sessions d'une heure avec le professeur principal, comportant des témoignages d'adultes et d'élèves ayant réussi malgré des débuts difficiles ; des séances collectives de partage, et des exercices individuels avec la prise d'un engagement personnel. Entre les sessions, les élèves peuvent retrouver des contenus Energie Jeunes sur "Energie Jeunes en ligne" qui leur est consacré.

Les élèves de 3e ont déjà un stage de découverte du monde de l'entreprise. Que proposez-vous lors de vos interventions dans les classes ?

En classes de 4e et de 3e, nous proposons aux élèves de découvrir les métiers en général, et en particulier ceux, souvent méconnus, des entreprises afin d'ouvrir leur "champ de possibles". Nous échangeons aussi sur les similitudes entre le collège et l'entreprise, et les motivations des salariés. Le collégien est donc aidé à préparer et réussir son stage de 3e et son orientation professionnelle. 

Vous avez réalisé des portraits de jeunes professionnels issus de quartiers défavorisés. Comment est né ce projet de vidéos ?

Se projeter dans l'âge adulte quand on est collégien est ardu. Pouvoir s'identifier à de jeunes adultes ayant réussi, et qui partagent leurs difficultés et succès de collégien, aide les élèves à adopter eux-mêmes de bonnes habitudes. 

Quels réactions ou questionnements suscite le visionnage de ces témoignages lors de vos sessions avec des jeunes ?

Voir des jeunes issus des mêmes quartiers qu'eux et ayant réussi leur donne confiance en eux : "s'il ou elle a réussi, moi aussi je peux y arriver !" nous disent-ils ! 

Quel bilan tirez-vous de vos actions auprès des collégiens ?

91 % des élèves formés déclarent par questionnaire anonyme et écrit qu'Energie Jeunes les a décidés à travailler davantage pour réussir leurs études au collège. Au delà de ces résultats, une mesure scientifique de l'impact de nos actons est en cours. Aux côtés des enseignants, nos actions contribuent pour leur part à prévenir le décrochage scolaire. 

Propos recueillis par Sandrine Damie (décembre 2015)