Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Solenne Gauvin

Collaboratrice comptable et fiscal à l'Association de Gestion Agréée des Professions de Santé
Date de l'interview : 06/11/2015

Une simple erreur dans un document administratif peut parfois avoir des conséquences fâcheuses sur la suite de leur exercice

Solenne Gauvin nous explique quelles difficultés peuvent rencontrer les professionnels de la rééducation lors de leur installation en libéral, et comment l'AGAPS peut les aider.

Qu'est ce que l'AGAPS ?

L'AGAPS est une association de gestion créée en 1978 à l'initiative de professionnels de santé, destinée aux professionnels de santé (kinésithérapeutes, orthoptistes, orthophonistes...). Forte de près de 20 000 adhérents dans toute la France, elle est agréée par l'administration fiscale pour développer l'usage de la comptabilité parmi les professions libérales et faciliter l'accomplissement de leurs obligations fiscales. En contrepartie, le revenu libéral réel de l'adhérent n'est pas majoré de 25 % pour le calcul de l'impôt. L'AGAPS va toutefois au-delà du rôle qui lui a été dévolu par le législateur en accompagnant les paramédicaux tout au long de leur parcours.

Quelles sont les difficultés rencontrées par les métiers du paramédical et de la rééducation en particulier ?

Les paramédicaux et les métiers de la rééducation ne font pas exception. Ils ont de nombreuses appréhensions sur l'exercice libéral en raison de la complexité  des règles applicables et des multiples interlocuteurs auxquels ils sont confrontés. Ils s'interrogent sur les démarches administratives à accomplir, les charges sociales à payer, leurs obligations fiscales et comptables... Nous sommes là pour leur rendre intelligibles les arcanes de l'exercice libéral et leur éviter les écueils. En effet, une simple erreur dans un document administratif peut parfois avoir des conséquences fâcheuses sur la suite de leur exercice.

En quoi et comment l'AGAPS accompagne t-elle les métiers du paramédical ?

L'AGAPS intervient d'abord en amont de la réflexion sur l'exercice libéral - il nous arrive d'être  sollicités pour intervenir dans des écoles paramédicales -. Au moment de l'installation en libéral nous aidons gratuitement les paramédicaux à effectuer leurs formalités d'installation et les renseignons sur leur environnement fiscal et social. Dans cette optique nous éditons un Guide de l'installation libérale, disponible sur notre site Internet agaps.com.

Au cours de l'exercice libéral, en qualité d'intermédiaire officiel entre les paramédicaux et l'administration fiscale, nous répondons à toutes les questions comptables et fiscales qui nous sont posées. Nous formons nos adhérents à la tenue de la comptabilité, s'ils souhaitent s'en charger, et leur fournissons des documents comptables, adaptés à leur profession. Nous éditons régulièrement des bulletins d'informations afin de leur permettre de remplir leurs obligations administratives et fiscales dans les délais.

La déclaration de revenu des paramédicaux  fait l'objet d'un examen de cohérence et de vraisemblance. A l'AGAPS cet examen, qui permet de procéder à la correction d'éventuelles erreurs, est effectué avant le dépôt de la déclaration fiscale sur la base de critères pertinents et non par simples comparaisons statistiques. Nous assistons matériellement les paramédicaux pour assurer la transmission de la déclaration par voie dématérialisée en mettant à leur disposition un outil pédagogique adapté : le "portail AGAPS". A l'issue de ces opérations de contrôle, nous établissons un compte rendu de mission à l'administration fiscale qui est la conclusion de nos travaux après les éventuels échanges et rectifications.

L'AGAPS a également un rôle de prévention des difficultés financières. Elle établit un dossier de gestion sur la base d'indicateurs chiffrés tirés de l'activité professionnelle. Adressé à chaque adhérent, il permet d'anticiper d'éventuelles difficultés et d'orienter les professionnels vers des solutions adaptées. Il trouve néanmoins rarement à s'appliquer s'agissant des professionnels de la rééducation...

Enfin, nous aidons les paramédicaux à situer leur revenu libéral par rapport à celui de leur profession et aux professions médicales en établissant des statistiques professionnelles annuelles : kinésithérapeutes, orthoptistes, orthophonistes...

Quels conseils donneriez-vous à un professionnel se lançant en libéral ?

Nous contacter dès qu'il envisage un exercice libéral afin de faire le point sur la préparation de son projet et les démarches à accomplir. Il gagnera un temps précieux en évitant de se disperser, en appréhendant son régime fiscal et social, et en étant accompagné dans ses choix, gratuitement et sans engagement de sa part.

Il évitera également la majoration de 25 % de son bénéfice, selon son régime d'imposition, en respectant le délai impératif d'adhésion (5 mois à compter du début d'exercice libéral ou avant le 31 mai de l'année) pour en bénéficier.

 

Prpopos recueuillis par Christophe Lacôte.