Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Thomas Froehlicher

Directeur Général et Doyen de KEDGE BS
Date de l'interview : 10/11/2015

Nous allons d’abord déployer l’ensemble des services mis à disposition de chaque bénéficiaire de KAP qui est épaulé par une assistante sociale et parrainé par des étudiants de master, puis par des diplômés. L’objectif est de repérer les difficultés d'intégration et les phénomènes de découragement.

Zoom sur Kedge Access Programme, le nouveau dispositif d'égalité des chances mis en place par KEDGE Business School.

Pouvez-vous nous présenter KEDGE Business School ?

KEDGE Business School est l’Ecole de management française née en 2013 de la fusion entre les Grandes Ecoles de Bordeaux et Marseille. KEDGE BS est présente sur 4 campus en France (Paris, Bordeaux, Marseille, Toulon), 2 en Chine (Shanghai, Suzhou) et 4 campus associés (Avignon, Bastia, Bayonne, Dakar). 

La Communauté KEDGE BS se compose de 12 000 étudiants (dont 25 % d’étudiants étrangers), 196 professeurs permanents (dont 43 % d’internationaux), 289 partenaires académiques internationaux et 50 000 diplômés à travers le monde. 

KEDGE BS propose une offre de 31 formations en management visées par l'Etat français et accréditées au niveau international EQUIS, AACSB et AMBA. KEDGE BS déploie également des formations sur-mesure pour les entreprises en France et à l'international. 

Fin octobre, vous avez mis en oeuvre un nouveau dispositif d'égalité des chances. Quels sont les objectifs de ce dispositif ? 

KEDGE BS mène depuis longtemps plusieurs opérations en faveur de l’égalité des chances, notamment dans le cadre des Cordées de la réussite ou encore à travers de nombreuses actions menées par les associations étudiantes de l’écoles. Avec ce nouveau dispositif Kedge Access Programme (KAP), l'idée est d'aller chercher dès le lycée des élèves qui n'auraient même pas eu l'idée de faire une Grande école de commerce.

KAP a pour objectif d’éliminer les barrières sociales et économiques, et de donner accès aux programmes d’enseignement supérieur de Kedge BS à des étudiants issus de milieux modestes et présentant un parcours scolaire excellent et méritant. 

En quoi ce dispositif KAP apporte-t-il une réponse nouvelle aux besoins des étudiants ? 

C’est un dispositif global dans le sens où nous proposons un accompagnement individualisé et adapté aux besoins des étudiants avant et pendant la formation, et après le diplôme. Il s’agit de faciliter le bien-être et l’insertion professionnelle de l’étudiant tout au long de son parcours de formation. A travers KAP, l’Ecole et ses partenaires engagés en faveur de la diversité NQT et Frateli, proposent divers ateliers et services d’accompagnement afin de favoriser la réussite scolaire des étudiants. Dans le cadre de ce dispositif, les étudiants peuvent aussi bénéficier d’un nouvel outil financier conçu avec 5 banques, 4 en PACA et 1 en Aquitaine : le prêt cautionné par l’école et la prise en charge des frais d’intérêts. Le dispositif couvre la totalité des frais de scolarité et l'école prend en charge aussi les intérêts liés au financement par emprunt. Pour l'étudiant, cela revient à un prêt à taux zéro. 

A qui s'adresse-t-il ? 

Ce dispositif s’adresse aux étudiants souhaitant intégrer les programmes de formations initiales dispensés par KEDGE BS en leur attribuant une enveloppe budgétaire pouvant aller jusqu’à 35 000 euros par étudiant. Tous les programmes de formation initiale sont éligibles au dispositif KAP, à l’exception du programme EBP pour l’instant. 

Quels sont les axes de développement et les projets que vous allez mettre en oeuvre dans les mois à venir dans le cadre de ce dispositif ? 

Nous allons d’abord déployer l’ensemble des services mis à disposition de chaque bénéficiaire de KAP qui est épaulé par une assistante sociale et parrainé par des étudiants de master, puis par des diplômés. L’objectif est de repérer les difficultés d'intégration et les phénomènes de découragement. L’étudiant aura aussi accès à une série d'ateliers sur la gestion de budget, l'estime de soi ou encore la manière de valoriser son parcours auprès d'un recruteur. Des cadres, spécialistes du sujet, vont leur expliquer comment faire de leur origine sociale une force et non une faiblesse. 

Quels seront vos critères d'évaluation pour tirer un premier bilan de ce dispositif ? 

Le premier indicateur est celui du nombre d’étudiant inscrits dans ce dispositif : 36 étudiants ont bénéficié de ce dispositif à la rentrée 2015. Nous attendons 100 à 150 dossiers pour la prochaine rentrée. L’idée étant de créer un cercle vertueux où l’étudiant KAP, une fois diplômé, aidera à son tour les nouveaux étudiants bénéficiaires de KAP en devenant le mentor d’un d’entre eux. Il sera invité à participer à des campagnes de dons qui deviendront des bourses destinées à aider les étudiants « KAP » à financer leurs frais de vie.

Propos recueillis par Sandrine Damie