Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Delphine Charbonneau

Manager de Fed Finance
Date de l'interview : 23/10/2015

Les banques suivent l'évolution des mentalités et des technologies afin d'adapter leur politique relation-clients.

Le secteur bancaire a toujours le vent en poupe. Focus sur les métiers les plus demandés.

Comment se porte l'emploi dans le secteur bancaire actuellement ?

Depuis 2009, la reprise était timide dans le secteur bancaire. Or depuis le début d'année 2015, on observe que le marché est de nouveau porteur : les candidats sont sollicités, les recrutements reprennent activement. Tous les indicateurs nous poussent à croire que cette tendance devrait perdurer en 2016.

On assiste à une restructuration du secteur bancaire avec la fermeture d'agences locales. Comment expliquez-vous ce mouvement ?

Depuis quelques années, certains réseaux suppriment la fonction d'accueil en la remplaçant par des automates qui assurent les opérations courantes. Certaines petites agences (qui pouvaient ne compter que 2 ou 3 salariés) n'ont donc plus vocation à exister. Ce mouvement s'inscrit également dans le sens de l'évolution digitale qui permet que de plus en plus d'opérations sont traitées à distance.

Quels sont les métiers de la banque de réseau ?

On peut les classer en 2 sous-groupes.

D'une part, les métiers en agence, également appelés « le front » : chargés d'accueil, conseillers particuliers, conseillers professionnels, conseillers patrimoniaux, assistants pour les chargés d'affaires souvent en centre d'affaires, chargé d'affaires pour les entreprises, directeur d'agence, etc.

D'autre part, les métiers du siège : la direction des opérations  (aussi appelée « Back Office »), l'analyste de crédits particuliers ou professionnels, les métiers de contrôle d'audit et de conformité, les postes en direction financière : comptable, contrôleur de gestion, marketing, communication, etc.

En quoi les métiers de la relation-client sont-ils en train d'évoluer ?

Les banques suivent l'évolution des mentalités et des technologies afin d'adapter leur politique relation-clients. Ainsi, de plus en plus d'opérations sont traitées à distance par téléphone ou via les différents canaux de communication. Bien entendu, tout ne peut pas être traité à distance, les conseillers clientèle en face à face sont donc encore bien présents.

Quelle est votre stratégie de développement de la banque de réseau chez Fed Finance ?

Au sein de Fed Finance, notre équipe spécialisée de recruteurs ne travaille qu'avec des clients évoluant dans le secteur de la banque de réseau. Depuis 2008, nous avons développé des partenariats solides avec des grands groupes mais aussi des petites structures qui nous font confiance.

L'objectif est de pouvoir continuer, malgré un marché exigeant, à rester réactif et qualitatif.

Quels sont les postes porteurs d'emploi pour l'avenir dans votre secteur ?

Les métiers qui tirent vraiment leur épingle du jeu sont les fonctions commerciales en agence ainsi qu'en banque en ligne. Ils sont de plus parmi les plus évolutifs du secteur.

En second lieu, nos clients nous demandent également des profils expérimentés de conseillers professionnels ou de conseillers patrimoniaux.

Enfin, l'évolution vers un renforcement de la règlementation bancaire génère de nombreuses opportunités dans les métiers de la conformité et du contrôle interne.

Quels seront les compétences et savoir-faire attendus chez les futurs collaborateurs des banques de réseau ? 

De plus en plus de banques demandent un minimum bac + 3 pour commencer en banque de réseau, voire même un bac + 4 / + 5 pour les métiers de chargés d'affaires ou de conseiller en gestion de patrimoine.

Les métiers de la banque principalement axés sur la relation client requièrent, un vrai sens commercial, de l'écoute et le sens du service client. De plus, il faut apprécier travailler en équipe.

 

Propos recueillis par Sandrine Damie