Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Où faire son service civique ?

Dispositif phare de la politique du gouvernement en direction des jeunes de moins de 25 ans, le service civique permet d’effectuer une mission d’intérêt général de six à douze mois, indemnisée 573 euros nets par mois, auprès d’associations, de collectivités ou des services de l’Etat.


Le 5/10/2015

 

L’objectif est de permettre à 70 000 jeunes d’effectuer un service civique d’ici la fin de cette année et à 150 000 de rejoindre le dispositif d’ici l’année 2017. Les moyens de l’Agence du Service Civique ont été renforcés de plus de 60 millions d’euros suite aux attentats de janvier 2015 pour concrétiser cette ambition.

 

Dans des associations oeuvrant pour la réinsertion sociale

 

Sylvia Pinel, ministre du Logement, de l’Egalité des territoires et de la Ruralité, Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Louis Gallois, président de la FNARS, ainsi que François Chérèque, président de l’Agence du Service Civique, ont signé début septembre une convention annuelle d’objectifs pour le Service Civique dans le domaine de l’hébergement et de la réinsertion sociale.

 

Cette convention va permettre à 500 jeunes d’intégrer d’ici 2016 l’une des 850 associations adhérentes de la Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (FNARS), au sein d’une structure d’hébergement ou de réinsertion sociale.  Parmi les missions qui pourront être proposées aux volontaires : l’animation d’ateliers socio-culturels à destination des personnes accueillies dans ces établissements ou l’organisation de sorties sportives ou culturelles. Les jeunes hébergés, en situation de précarité, seront également incités à s’engager en service civique.

 

A la ville de Paris

 

Pauline Véron, adjointe à la Maire de Paris, a lancé également le recrutement par la Ville de Paris de 300 jeunes en service civique à l’occasion de la rentrée de septembre. D’une durée de 6 à 10 mois, leurs missions porteront notamment sur la participation citoyenne, les enjeux environnementaux, la réussite éducative et l’action sociale.

 

Au service des réfugiés

 

Face au "défi de société" que représente l'accueil des réfugiés, le ministre de la Jeunesse, Patrick Kanner, apporte sa contribution : 1 000 jeunes en service civique seront accueillis, selon une procédure d'urgence, par des associations ou des collectivités locales.

 

L'ensemble des structures ayant un rôle dans l'aide aux personnes réfugiées – associations, collectivités, mais aussi services de l'Etat et établissements publics – pourront faire une demande d'agrément à l'Agence du service civique.

 

Sandrine Damie

 

Pour aller plus loin, consulter le site du service civique.