Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Généralisation des mesures de l’éducation prioritaire

Généralisation des mesures de l’éducation prioritaire

La rentrée scolaire 2015 a vu la poursuite du plan d’action de l’éducation prioritaire avec la généralisation des REP et REP+ (Réseaux d’établissements prioritaires).


Le 18/09/2015

 

Des réseaux étendus

 

Préfigurée à la rentrée 2014 dans 102 écoles et établissements REP+, la refonte de la politique d’éducation prioritaire s’est étendue cette année à un ensemble de 1 089 réseaux REP et REP+ (outre-mer compris). Avec une carte de l’éducation prioritaire désormais plus juste, l'implantation nouvelle de ces réseaux se veut mieux adaptée à la réalité sociale de l’ensemble du territoire national. L’objectif est de permettre de réduire les écarts de résultats scolaires entre les élèves scolarisés en éducation prioritaire et ceux qui ne le sont pas, et ce, grâce à la mobilisation de l’équipe éducative.

 

 

Près d'un élève sur 5 concerné

Dans le détail, ce sont donc 739 REP et 350 REP+ qui composent l’éducation prioritaire en cette rentrée 2015. Ce qui concerne près d’un élève (école ou collège) sur cinq. Un réseau unit un collège et ses écoles du secteur, accueillant majoritairement un public fragilisé face à la scolarité.

 

Il est d’ailleurs possible de consulter la liste des REP et REP+ grâce à une carte interactive mise à disposition sur le site du ministère de l’éducation nationale.

 

 

Reconnaissance des personnels de l’éducation prioritaire

 

Dans les faits, les enseignants de ces réseaux disposent désormais de plus de temps pour travailler ensemble (formation, travail collectif, suivi des élèves, relation avec les parents). Cela s’applique via un réaménagement du temps de travail des enseignants, afin de leur permettre de travailler et de se former ensemble. Bénéficiant d’une heure et demie par semaine en collège et de 18 demi-journées par an dans les écoles du réseau REP+. Ce à quoi s’ajoute, pour les personnels des REP+, trois jours supplémentaires de formation chaque année.

 

Cette refonte de l’éducation prioritaire passe également par une triple reconnaissance des personnels. Notamment due au fait qu’ils doivent faire face à des tâches spécifiques au sein d’établissements scolaires socialement défavorisés : une reconnaissance à la fois du besoin de temps pour le travail en équipe et de formation pour mieux faire face aux besoins de leurs élèves, mais aussi une prise en compte de de l’intensité de la tâche

 

Enfin, les personnels voient également leur régime indemnitaire fortement revalorisé, à hauteur de 50 % dans les REP et de 100 % dans les REP+. Près de 110 500 enseignants sont concernés par cette mesure.

 

Christophe Lacôte