Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Bac : les franciliens toujours en réussite

Bac : les franciliens toujours en réussite

La session de juin 2015 du baccalauréat a vu cette année une stabilisation de la réussite, avec un taux d’admis de 87,7 % (- 0,1 % par rapport à 2014).


Le 21/08/2015

 

Sur un total avoisinant les 703 500 candidats au baccalauréat, on compte 617 900 bacheliers.

 

Si l’on regarde plus en détails ces résultats, on note que le taux de réussite des séries générales s’élève à 91,5 % (+ 0,6 %), ce qui représente environ 317 000 bacheliers, soit 11 400 de plus qu’en 2014. Le taux des filières technologiques atteint quant à lui les 90,9 %, pour un total de 124 700 bacheliers, un résultat identique à 2014. Et celui des baccalauréats professionnels s’établit à 80,3 % (- 1,6 %), permettant à 176 200 jeunes de se qualifier professionnellement, ce qui est tout de même 60 000 de plus qu’en 2010.

 

 

Les taux de réussite franciliens globalement stables

 

A l’échelle francilienne, les résultats aux différentes séries des baccalauréats ont en grande partie connu une certaine stabilité entre l’édition de cette année et celle de 2014.

 

L’académie de Paris compte 22 532 nouveaux bacheliers en 2015, pour un taux de réussite de 92,3 % (- 1,7 %). Plus en détails, les séries générales sont en hausse de 0.8 %, pour atteindre 91,2 % d’inscrits diplômés, quand les séries technologiques (88,3 %) et professionnelles (75,6 %) connaissent une légère baisse (respectivement - 1 % et - 3,3 %).

 

Autre académie, celle de Créteil, et même constat. Avec 39 252 bacheliers en 2015, le taux de réussite reste stable à 83,6 % (- 0,1 %). 87,7 % des candidats ayant obtenu leur baccalauréat dans une série générale (+ 0,2 %), 89,5 % en séries technologiques (+ 0,7 %) et 73,3 % en séries professionnelles (- 1,5 %).

 

Enfin, l’académie de Versailles, qui a vu 55 767 jeunes être diplômés du baccalauréat, soit environ 500 de plus que lors de l’année 2014, pour un taux de réussite de 86,8 % (- 0,5 %). Le succès à l’examen des filières générales atteignant 91,2 % des inscrits (+ 0,8 %), celui des filières technologiques 88,3 % (- 1 %) et 75,6 % (- 3,3 %) pour les baccalauréats professionnels.

 

Christophe Lacôte