Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Devenir ambassadeur de la laïcité

En partenariat avec l'université de Strasbourg, la Faculté libre d'études politiques et en économie solidaire, la Flepes-Initiatives a ouvert l'accès en 2013 à deux diplômes d'université de médiation socioreligieuse afin de former des Ambassadeurs de la Laïcité.


Le 04/11/2015

 

La Flepes-Initiatives (Faculté libre d'études politiques et en économie solidaire de Paris) et de la FTP-Unistra (Faculté de théologie protestante de l'université de Strasbourg) ont souhaité mettre en oeuvre une coopération particulière pour s'inscrire de façon créatrice et innovante dans un besoin sociétal contemporain majeur : le domaine politique des interfaces entre les gestions européennes de la laïcité, de la sécularisation, et les traditions religieuses et spirituelles pluralistes de la société, en prenant grand soin de s'adapter aux territoires (géo-politique locale), aux configurations socio-culturelles, donc aux collectifs humains selon leurs particularités.

 

Du côté des formations universitaires, co-créer une véritable filière de qualification permet de prévenir des sorties de cycles sans qualification, en offrant des voies alternatives de professionnalisation : deux DU (diplômes d'université) ont donc été créés simultanément.

 

Les profils des étudiants se confirment d'une session à l'autre, entre niveau cadre et niveau intervenant de proximité : élus locaux, professionnels territoriaux, médiateurs scolaires, psychologues, éducateurs, étudiants en double cursus, aumôniers, ministres du culte, personnes en reconversion, etc.

 

 

Qu'est-ce que la médiation socioreligieuse ?

 

Pour développer, au niveau national et européen, une nouvelle activité de médiation sociale : la médiation socioreligieuse, il s'agit de former des acteurs du terrain et des porteurs stratégiques de projets, capables de comprendre la place du religieux en France, de saisir les enjeux religieux de certaines situations (y compris les enjeux implicites) et de faire évoluer les situations dans le sens d'une pacification sociale.

 

La médiation socioreligieuse peut être partie prenante de dispositifs visant à garantir la sécurité civile dans des quartiers ou des lieux publics (autour de groupements scolaires, etc.) ou dans des milieux plus fermés, comme les hôpitaux, les maisons d'accueil de personnes âgées, les centres de placement (protection de l'enfance, mineurs isolés, etc.).

 

 

Deux diplômes universitaires

 

Les deux DU de médiation socioreligieuse sont de niveaux différents. Chacun est décliné en deux parcours qui se complètent pour former une filière cohérente de qualification d'intervenants sociaux en médiation socioreligieuse. :

 

 

  • A un premier niveau, des "animateurs" (L2 ou niveau professionnel IV) ou "intervenants socioéducatifs" (L3 ou niveau professionnel III), spécialisés dans la médiation et la sécularisation territoriale et sociale des cultures religieuses ;

  • A un second niveau (formations supérieures, niveau II et I), des "coordinateurs", dirigeants ou créateurs de services de médiation socioreligieuse et de sécularisation.

 

 

La formation vise à la fois des actions d'animation collective de la vie sociale en milieu d'hébergement, et des actions d'intervention sociale en milieu ouvert.

 

Centrée sur les gestions de la laïcité et des traditions religieuses et spirituelles pluralistes de la société, cette formation concourt au développement solidaire de la société civile, qu'elle soutient et valorise, à la fois par le respect du pluralisme des valeurs collectives, et par une valorisation régulatrice des convictions individuelles.

 

Sandrine Damie