Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Dominique Vignot

Responsable du campus de formation de la Fabrique 21
Date de l'interview : 20/07/2015

Les entreprises du bâtiment doivent s’adapter à de nouveaux produits, de nouveaux matériaux et même de nouveaux usages.

Selon Dominique Vignot, les professionnels du secteur du bâtiment doivent acquérir de nouvelles compétences, afin de répondre à l'enjeu des nouvelles réglementations thermiques et de l'efficacité énergétique.

Pouvez-vous nous présenter la Fabrique 21 ?

La Fabrique 21 est la structure d’animation du pôle éco-construction et efficacité énergétique Seine-Aval. On peut parler d’un micro-cluster, car la Fabrique 21 regroupe en un même lieu, à Carrières-sous-Poissy (Yvelines), un centre de ressources à destination des particuliers et des entreprises, un centre de formation, ainsi que des entreprises du bâtiment et de l’éco-construction organisées en réseau.

L’essor de l’éco-construction entraine-t-il des besoins en formation important ?

La tendance est à un bâtiment plus durable. De façon générale je préfère parler, plutôt que d’éco-construction, d’efficacité énergétique. En matière de construction, cette dimension doit être prise en compte aussi bien lors de l’élaboration de l’enveloppe du bâti que dans la mise en place des systèmes intégrés à ce  bâti.  De plus, la rénovation est aussi un enjeu fort dans le cadre des nouvelles réglementations thermiques.

Ce contexte nécessite une montée en compétences importante pour les entreprises du bâtiment, qui doivent s’adapter à de nouveaux produits, de nouveaux matériaux et même de nouveaux usages. L’obtention du label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour les professionnels du secteur est également conditionnée à la détention d’une qualification, accessible grâce à des formations telles notamment FEEBAT.

Quelles formations propose le campus de la Fabrique 21 ? Pour quels publics ?

Nous intervenons dans toute l’Ile-de-France et proposons plusieurs types de formations à l’intention de différents publics. Pour les artisans et les professionnels de la mise en œuvre, nous proposons des formations comme FEEBAT et plusieurs formations métiers. Notre campus offre plusieurs plateaux techniques et notamment le seul plateau technique Praxibat (une formation labellisée par l'Ademe) en Ile-de-France.

Pour les professionnels de la maîtrise d’œuvre, tels les architectes, nous sommes aussi l’un des rares organismes de la région habilité à proposer le FEEBAT maîtrise d’œuvre. Par ailleurs, le campus offre aussi la possibilité de suivre une formation de longue durée de « conducteur d’opérations construction bois », qui débouche sur un titre professionnel de niveau licence. Cette formation a été développée car elle correspond bien à la situation francilienne de la construction bois : un contexte urbain, avec non seulement des chantiers de construction individuelle mais aussi des chantiers de construction et de rénovation  de grande envergure.

A destination des demandeurs d’emploi enfin, nous organisons une préparation opérationnelle à l’emploi collective (POEC) « poseur en isolation thermique », avec l’Opca Constructys et notre réseau d’entreprises partenaires.

La transition écologique entraîne donc des besoins en formation pour tous les professionnels du secteur du bâtiment ?

Absolument, l’enjeu de l’efficacité énergétique nécessite l’acquisition de nouvelles compétences pour tous les corps de métiers. Les professionnels doivent aussi apprendre à travailler ensemble et avoir une compréhension transverse des autres métiers. Sur un chantier, l’étanchéité thermique d’un bâtiment peut par exemple être remise en cause par une mauvaise intervention d’un électricien ou d’un carreleur. C’est un aspect très important. Aussi, nous sommes actuellement en train de réfléchir avec des constructeurs à la mise en place de formations à destination des professionnels du second œuvre.

Propos recueillis par Raphaëlle Pienne