Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Amélia Lakrafi

Présidente de l'institut Doctorium et dirigeante de la société Bizinnov
Date de l'interview : 04/06/2015

De par leur faculté à maîtriser les problèmes complexes, les docteurs offrent une capacité d'innovation majeure pour la croissance et la compétitivité des entreprises.

Comment accompagner les docteurs dans une insertion réussie dans le secteur privé... c'est le challenge de l'institut Doctorium !

Vous avez créé l'institut Doctorium. Pouvez-vous nous le présenter ?

L'Institut Doctorium accompagne les entreprises dans leurs projets d'innovation et de développement. Organisme de formation et d'accompagnement d'intérêt général, l'Institut Doctorium œuvre pour la promotion et l'insertion des docteurs en entreprise et met ainsi en exergue l'intérêt que les docteurs et entreprises représentent les uns pour les autres.

Quelles sont les activités de Doctorium ?

Notre activité se découpe en 4 thématiques :

  • Promotion des docteurs en vue de leur insertion en entreprise pour optimiser, sécuriser et développer l'innovation, dans le respect de la bonne utilisation des fonds publics, et ce pour la compétitivité du tissu économique français et l'attractivité du territoire.
  • Promotion des acteurs économiques auprès des docteurs pour susciter des vocations en TPE/PME.
  • Evénementiel, congrès, ateliers et colloques pour faire reconnaître le titre de docteur et l'intérêt pour les entreprises françaises auprès des acteurs économiques.
  • Formations des docteurs, notamment pour développer l'employabilité des docteurs, optimiser la gestion du budget et manager un centre de R&D entre autre.

 

Dans quel contexte et pourquoi avez-vous créé cet organisme de formation et d'accompagnement ? 

Les docteurs boostent les entreprises innovantes ou en quête d'innovation.

De par leur faculté à maîtriser les problèmes complexes, les docteurs offrent une capacité d'innovation majeure pour la croissance et la compétitivité des entreprises.

Alors que la plupart des grands pays ont pour diplôme référent le doctorat (le fameux PHD), la France est reconnue pour l'excellence de ses écoles, comme un pays d'ingénieurs. D'ailleurs, malgré la pénurie d'ingénieurs, le taux de chômage des docteurs (hors médecine et vétérinaire) atteint des records en France et 3 ans après la thèse, il est proche de celui des non-diplômés !

A qui s'adresse Doctorium ? 

Aux docteurs et doctorants (thésards) afin de susciter des vocations dans le privée et leur ajouter des compétences au niveau des aides publics en faveur de la recherche.

Et aux entreprises, augmenter la part d'activités de RD-I dans les entreprises, notamment les PME. Encourager l'innovation.

Sur quels aspects / compétences proposez-vous des formations ?

Nous proposons une dizaine de formations :

  • La Jeune Entreprise Innovante : tout savoir sur les conditions pour bénéficier du statut de JEI ;
  • Tout savoir sur les conditions pour bénéficier du crédit d'impôt recherche - CIR : éliminer les sources de confusion entre R&D et innovation ;
  • Les outils de protection de l'innovation : les règles de bases (discrétion et sécurisation des accès aux informations) ;
  • Financement public : "la France, paradis fiscal de l'innovation !" : tout savoir sur le financement de l'innovation, les aides et subventions publiques ;
  • Le capital immatériel de l'entreprise : Quelle est la valeur cachée de votre entreprise ?
  • Gestion des risques d'entreprise : Culture d'entreprise en matière de gestion des risques ;
  • E-réputation et identité́ numérique : L'image de l'entreprise se joue désormais sur le Net ;
  • Intelligence économique: la veille, la protection des données et l'influence ;
  • L'art de la guerre : De l'art de la guerre à l'art de diriger ;
  • Prise de parole en public : les techniques du chant en faveur des discours du Dirigeant d'entreprise.

 

Comment accompagnez-vous les TPE/PME dans leur programme RH ?

Plusieurs accompagnements sont proposés :

  • Détection du besoin (La reformulation du besoin) ;
  • Aide au recrutement en partenariat avec l'ABG-Intelliagence (la formulation de l'offre, sourcing et aide à la décision) ;
  • Suivi de l'intégration du docteur dans l'entreprise (permet réciproquement à l'entreprise de comprendre le fonctionnement du docteur).

 

Quelle place doit avoir l'innovation aujourd'hui dans les entreprises ?

Pour l'OCDE, l'innovation devrait représenter  3 % du PIB français, malheureusement nous sommes à 0,3 % !

En ce qui concerne les entreprises, l'innovation devrait être moteur pour sortir l'entreprise de la guerre des prix et rogner sur les marges... pour passer en océan bleu (en référence au livre "Stratégie d'océan bleu" de W. Chan Kim et Renée Mauborgne). L'Océan bleu est un espace stratégique vierge, sans concurrents. Il s'oppose à l'Océan rouge, espace stratégique saturé de concurrents, où la compétition règne et fait couler le sang des entreprises (d'où la dénomination rouge).

En quoi les profils bac + 8 (docteurs) sont-ils des atouts pour l'entreprise ?

Les entreprises ont besoin (dixit le "Stratégie d'océan bleu" cité plus haut) d'innover. Cela nécessite un travail de veille. Mais la majeure partie d'entre elles ne sont pas façonnées pour ça, alors que le chercheur, lui, est rompu aux méthodes de veille.

Il sait chercher l'information dans les revues scientifiques du monde entier. Il parle donc couramment anglais. Il est débrouillard, car tout au long de son cursus, il a fait face à des aides minimes, c'est le roi du système D. Il a également un bel esprit de synthèse : rappelons-le, ces 3 ans d'expérience en recherche et développement, il les a résumés dans sa thèse : familiarisation avec un environnement international ;

persévérance et prise de recul ; pool de compétences liées à la pratique de la recherche et transposables au monde de l'entreprise ; expertise scientifique et technique... sans oublier la motivation individuelle forte (pour faire une thèse c'est un minimum).

Comment peut-on accompagner les docteurs vers les services de Recherche et Développement ? ou vers la création de leur propre entreprise ?

Par des actions de sensibilisation et d'information, des retours d'expérience et témoignages de leurs paires. Notamment grâce à une plateforme de mise en relation que nous allons lancer avec un partenaire canadien.

Quels sont les leviers possibles pour une bonne intégration des docteurs dans le secteur privé ?

Les leviers possibles sont surtout fiscaux, ce qui devraient servir à rémunérer correctement ces bac + 8. Il est nécessaire de les initier dès l'école doctorale aux enjeux et spécificité des docteurs. Enfin qui mieux qu'un docteur pour aider un docteur à bien s'intégrer ?

Comment la recherche publique peut-elle alimenter la recherche privée (et inversement) ?

 Pour rester compétitif, explorer ou améliorer un domaine de compétences déjà existant, anticiper une obligation réglementaire pour en faire un avantage concurrentiel, en recherche d'une rupture technologique, les entreprises ont tout intérêt à se tourner vers les laboratoires publics car ils sont souvent plus outillés que les entreprises et sont hyperspécialisés dans un domaine de recherche en particulier.

Les entreprises ont besoin d'accéder à des compétences scientifiques au meilleur niveau international, à des équipements rares, d'établir ou de renforcer une collaboration de recherche partenariale. Pour le public, c'est une manne financière non négligeable à l'époque des coupes budgétaires de l'Etat. Par ailleurs, de plus en plus de laboratoires universitaires sont intéressés par le fait que leurs innovations rencontrent le marché et ont besoin des remontés terrains de l'entreprise.

Propos recueillis par Sandrine Damie