Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Quel collège à la rentrée 2016 ?

La ministre de l'Education nationale vient d'annoncer son projet de réforme du collège, qui devrait voir le jour en 2016.


Le 12/03/2015

 

Lors de l'annonce de la réforme du collège, prévue pour la rentrée 2016, le constat de Najat Vallaud-Belkacem sur le collège unique actuel est sans concession : "Les évaluations nationales et internationales sont sans appel : le collège aggrave la difficulté scolaire, particulièrement dans les disciplines fondamentales. Sans mettre en cause la compétence et l'engagement des enseignants, force est aujourd’hui de reconnaître lucidement que le collège cristallise les défauts de notre système éducatif. Il est profondément inégalitaire, triant les élèves davantage qu’il ne les accompagne dans la réussite (...). En définitive, le collège actuel est souvent peu motivant pour les élèves, anxiogène pour les parents et frustrant pour les professeurs, auxquels il ne laisse que peu d’autonomie."

 

Aujourd’hui, le collège ne garantit pas l’acquisition des connaissances de base. En 10 ans, les élèves ont régressé en français, en maths, en histoire.

 

Le collège de 2016 devra mieux enseigner les savoirs fondamentaux, former à d'autres compétences et avoir un fonctionnement quotidien assoupli pour s’adapter à la diversité des besoins des élèves.

 

Ainsi, la réforme du collège concerne simultanément les programmes, les pratiques d'enseignement et l’organisation pédagogique.

 

Des enseignements pratiques interdisciplinaires

 

A compter de la rentrée 2016, pour mieux s'approprier des savoirs abstraits, les élèves bénéficieront d’enseignements pratiques interdisciplinaires. Ils permettront aux élèves de comprendre le sens de leurs apprentissages en les croisant, en les contextualisant et en les utilisant pour réaliser des projets collectifs concrets.

 

Ces projets s’inscriront dans l’un des huit nouveaux thèmes de travail correspondant aux enjeux du monde actuel : développement durable ; sciences et société ; corps, santé et sécurité ; information, communication, citoyenneté ; culture et création artistiques ; monde économique et professionnel ; langues et cultures de l’Antiquité ; langues et cultures régionales et étrangères.

 

Par ailleurs, l'accent sera mis sur des temps de classe en petits groupes pour une meilleure interaction entre les enseignants et les élèves.

 

20 % du temps pour les « nouvelles modalités d’enseignement »

 

Les nouvelles modalités d’enseignement (les enseignements pratiques interdisciplinaires, l’accompagnement personnalisé et le travail en petits groupes) représenteront 20 % du temps des enseignants qu'il leur reviendra d'organiser en fonction des besoins des élèves. Cela représentera 4 à 5 heures chaque semaine.

Une deuxième langue vivante dès la 5e

 

L'amélioration des compétences en langues vivantes étrangères des élèves français est une priorité. Elle passe par l’apprentissage de la première langue vivante dès le CP par tous les élèves à partir de la rentrée 2016 et l’apprentissage précoce d’une seconde langue vivante dès la classe de 5e. Cela sonne la fin des classes européennes et des classes bilingues qui permettaient justement de commencer plus tôt les langues et de renforcer leur apprentissage.

 

Le numérique au coeur des pratiques

 

Les collégiens devront désormais acquérir et maîtriser les valeurs, les repères et l’esprit critique d’une nouvelle culture numérique. Dans leurs activités au sein des réseaux sociaux et des espaces collaboratifs en ligne, ils seront amenés à réfléchir aux enjeux de sécurité numérique, à la fiabilité des sources et de l’information, etc.

 

Avec les équipements numériques individuels mobiles, telles que des tablettes, et les ressources en ligne qui seront mis à leur disposition dans le cadre du grand plan numérique, les collégiens pourront accéder à des contenus, bénéficier d'aide à distance, etc.

 

Un accompagnement personnalisé pour tous

 

En 6e, tous les élèves auront 3 h d’accompagnement personnalisé pour que la transition école-collège se fasse dans les meilleures conditions.

 

En 5e, 4e et 3e, les élèves auront au minimum 1 h d’accompagnement personnalisé permettant l'explicitation des attendus, l'approfondissement, l'entraînement, la construction de l'autonomie.

 

Bon à savoir : les élèves seront regroupés en fonction de leurs besoins et au sein de groupes dont la composition varie au long de l’année (c’est-à-dire pas toujours dans leur classe).

 

Quatre mille postes sont prévus pour accompagner la réforme et former les enseignants. Reste à savoir si l'ensemble des propositions pour "le Collège 2016" seront mises en oeuvre comme annoncé dès la rentrée 2016.

 

Sandrine Damie

Lettre d'info

Inscrivez-vous à la lettre d’info lesmetiers.net