Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Dominique Lefebvre

Président de la Communauté d'agglomération de Cergy-Pontoise
Date de l'interview : 09/03/2015

Le mode de sélection des participants basé sur l'égalité des chances, cible prioritairement les élèves ayant une méconnaissance des études supérieures et de ses débouchés professionnels.

Dominique Lefebvre évoque Univ'd'hiver, expérience sensibilisant des lycéens à l'enseignement supérieur.

L'université de Cergy-Pontoise (UCP) et la Communauté d'agglomération de Cergy-Pontoise organisent l'opération Univ' d'hiver depuis 4 ans. Quels sont les objectifs de cette opération ?

Univ'd'hiver est une expérience de sensibilisation des lycéens à l'enseignement supérieur. L'objectif est de lutter contre le décrochage universitaire et l'orientation subie mais aussi, pourquoi pas, de faire naître des vocations chez un certain nombre de jeunes.

Vous vous êtes inspiré du mouvement britannique Aimhigher. De quoi s'agit-il ?

Univ'd'hiver s'inspire de Aimhigher ("Visez plus haut"), un programme britannique de démocratisation de l'accès à l'université, introduit en 2004 par le parti travailliste. Il en reprend 2 caractéristiques essentielles : un partenariat collectivité-université-lycées dédié à l'égalité des chances, et un panel d'actions visant la motivation des élèves et l'évolution de leurs représentations de l'enseignement supérieur, tout en les aidant à construire leur projet d'études.

Univ'd'hiver se distingue de la plupart des autres dispositifs par sa logique non-élitiste – tous les parcours sont valorisés et pas seulement ceux dits d'excellence – par la variété des activités mises en œuvre pour avoir un impact réel sur les élèves participants.

A qui s'adresse Univ'd'hiver ?

Aux élèves de seconde des 9 lycées d'enseignement général de Cergy-Pontoise.

Le mode de sélection des participants basé sur l'égalité des chances, cible prioritairement les élèves ayant une méconnaissance des études supérieures et de ses débouchés professionnels. L'enjeu est de fournir à ces élèves les outils leur permettant de ne s'orienter par défaut, mais de pouvoir choisir, de définir leur avenir.

Combien de jeunes accueillez-vous pour l'édition 2015 ?

Nous avons accueilli 120 lycéens.

Concrètement quelles sont les actions mises en place dans le cadre d'Univ'd'hiver ?

Pendant 3 jours, professeurs, étudiants, et professionnels se mobilisent pour présenter, de manière ludique et pédagogique, les différentes filières d'études supérieures (droit, économie, lettres, langues, sciences, arts, etc.) et les métiers auxquels elles préparent.

Comment se déroulent ces 3 journées d'accueil des lycéens ?

La matinée est consacrée à la présentation, dans le cadre d'un dialogue,  des différentes filières par les enseignants, étudiants, mais également des professionnels issus des filières présentées. Ils assistent également à des conférences : présentation des différentes modalités d'accès à l'enseignement supérieur, le parcours atypique d'un enseignant chercheur, enfin une conférence sur les inégalités homme /femme dans les parcours universitaire.

L'après-midi est consacrée à la réalisation d'un spectacle avec l'appui de professionnels. L'enjeu de ce spectacle, outre la présentation aux parents, est de démontrer à ces élèves qu'ils disposent de ressources insoupçonnées.

Comment mesurez-vous l'impact de cette opération au fil des éditions ?

Nous gardons le contact avec les élèves. De plus, avec l'aide des proviseurs, nous suivons, dans la mesure du possible le parcours de ces élèves après le bac.

Propos recueillis par Sandrine Damie

Crédit photo : CACP - A. Devouard