Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Cindy Lombard

Sapeur-pompier de Paris
Date de l'interview : 13/01/2015

J'apprécie tout particulièrement la rigueur, la discipline, la droiture de ce métier, mais par dessus tout, le fait de pouvoir porter secours aux personnes et aux biens.

Cindy Lombard vient d'intégrer une compagnie d'incendie et de secours des sapeurs-pompiers de Paris. Elle revient sur son parcours de formation.

Quel a été votre parcours de formation jusqu'à présent ?

Je suis rentrée JSP, jeune sapeur-pompier à l'âge de 14 ans. Cette formation a duré 4 ans. A l'issue de la formation, j'ai effectué un bac pro sécurité-prévention avant d'intégrer la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris.

A quel âge le métier de sapeur-pompier est devenu une évidence pour vous ?

Le métier de sapeur-pompier était une évidence pour moi toute petite. J'ai toujours été attirée et passionnée par ce métier. C'est pour cela que je suis rentrée au JSP.

Et quelle a été la réaction de votre entourage quand vous avez parlé de votre choix de formation ?

Mon entourage m'a toujours encouragée et accompagnée dans mon choix de formation. Ils sont présents et heureux pour moi.

A quelle étape en êtes-vous de votre formation ? De votre intégration au sein d'une section ?

Je termine ma formation de 4 mois à la BSPP. Je vais être affectée en compagnie d'incendie et de secours le 5 janvier 2015. Concernant mon intégration, elle s'est très bien passée au sein de ma section. Il est vrai que je l'appréhendais un peu au départ, mais cela s'est très bien passé avec mes camarades qui n'ont pas fait de différence et qui m'ont accordé leur confiance.

Qu'appréciez-vous particulièrement dans le métier de sapeur-pompier ?

J'apprécie tout particulièrement la rigueur, la discipline, la droiture de ce métier, mais par dessus tout, le fait de pouvoir porter secours aux personnes et aux biens.

Que représente l'uniforme pour vous ?

Pour moi, l'uniforme représente l'institution, le respect.

Milieu encore très masculin, appréhendiez-vous le regard des hommes en intégrant la brigade ?

Oui, mais j'ai à coeur de leur prouver qu'une femme a la capacité et la force mentale et physique pour faire ce métier.

A quoi ressemble une journée type pour vous ?

Une journée type, c'est réveil tôt le matin - vers 6 h - petit-déjeuner, TIG (travaux d'intérêt général) pour l'entretien des locaux puis rassemblement à 7 h 45 avec l'ensemble des sections. Ensuite, la journée de formation débute avec au programme du sport et des cours théoriques ou pratiques, jusqu'à 17 h. De 17 h jusqu'à l'heure du repas, nous sommes libres. Nous pouvons alors faire du sport supplémentaire ou nous reposer. Nous finissons notre journée par 2 h d'étude, de 20 h à 22 h, avant de réattaquer le lendemain !

Quels sont les qualités et savoir-être attendus d'un futur sapeur-pompier ?

Il faut être rigoureux, volontaire, motivé, sportif pour devenir sapeur-pompier. Savoir se dépasser, aimer le côté relationnel avec les personnes.

Que peut-on vous souhaiter pour 2015 au niveau professionnel ?

Un épanouissement total en compagnie d'incendie et de secours, et une réussite à l'avancement au grade de caporal.

Propos recueillis par Sandrine Damie