Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Belle vitalité des micro-entreprises en Ile-de-France

Belle vitalité des micro-entreprises en Ile-de-France

Le salon des micro-entreprises qui a lieu en ce moment à Paris, est l'occasion de mettre la lumière sur l'entreprenariat francilien.


Le 30/09/2014

 

Sur les 132 000 entreprises franciliennes créées en 2013, 99 % étaient des auto-entreprises... c'est dire si les micro-entreprises ont le vent en poupe en région parisienne ! Au total, l'Ile-de-France abrite 845 000 micro-entreprises dont près de 40 % dans Paris intra muros.

 

Qu'est-ce qu'une micro-entreprise ?

 

Il s'agit d'une entreprise occupant moins de 10 salariés et dont le chiffre d'affaires ne dépasse pas les 2 millions d'euros par an. En France, il s'agit de commerçants, d'artisans ou de personnes exerçant une activité en libéral.

 

Portrait robot de la micro-entreprise francilienne

 

Si les micro-entreprises sont encore majoritairement créés par des hommes, les femmes développent de plus en plus leur business. En Ile-de-France, 36 % des créations d'auto-entreprises sont lancées par des femmes.

 

L'objectif 1er de ces entrepreneurs est de créer leur propre emploi, avec comme motivation principale l'envie d'être indépendant(e).

 

Selon l'Insee, le régime d’auto-entrepreneur semblerait avoir attiré les créateurs les plus jeunes et les moins diplômés. En 2010, parmi les créateurs auto-entrepreneurs déclarant que leur auto-entreprise est leur activité principale, 28 % ont moins de 30 ans, contre 17 % des créateurs "classiques". Ils sont 35 % à ne pas avoir de diplôme ou un diplôme de niveau inférieur au bac contre 31 % des créateurs "classiques".

 

Une spécificité francilienne : 22 % des micro-entreprises créées le sont dans le domaine des activités spécialisées scientifiques et techniques alors qu'en France, ce taux est de 15 %.

 

Surprise : alors que le e-commerce explose, seul 1 créateur francilien sur 10 propose de la vente en ligne.

 

Une aventure solo... accompagnée !

 

Seuls 30 % des créateurs d'entreprises franciliens indiquent n'avoir demandé aucune aide lors de la création de leur activité. Pour ceux qui ont obtenu aide, conseil, financement ou accompagnement, il s'agissait avant tout de l'aide de l'entourage personnel.

 

Un créateur d’entreprise sur 5 a recours à une structure dédiée à la création d’entreprises telles que les chambres de commerce et d’industrie ou des métiers.

 

 Sandrine Damie

 

Salon des micro-entreprises
Du 30 septembre au 2 octobre
Palais desCongrsè - Paris
http://www.salonmicroentreprises.com/