Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

15/10/2014 à 17h00 - Les métiers de l'aérien

Le secteur de l'aérien représente environ 284 000 emplois directs en France, presque également répartis entre transport aérien et industrie aéronautique et spatiale. Il regroupe des métiers très variés, allant de l’emploi peu qualifié à l’expertise de haut vol.

Les invités

Laurent Dujaric - Conseiller Emploi formation (industrie aéronautique) Espace Orientation Airemploi

Didier Duventru - Développeur de l'apprentissage au CFA des métiers de l'aérien

Question :

Modérateur : Bonjour à toutes et à tous, le chat consacré aux métiers de l'aérien va bientôt démarrer. A vos questions !

Réponse :

 

Didier Duventru : Bonjour, je m'appelle Didier Duventru, je représente le CFA (Centre de formation d'apprentis) des métiers de l'aérien, je suis ravi d'être ici pour répondre à vos questions.

 

Laurent Dujaric : Bonjour à toutes et à tous. Je suis Laurent Dujaric, conseiller à Air Emploi Espace Orientation, qui est une association spécialisée dans l'information et l'orientation sur les métiers de la construction aéronautique, la maintenance aéronautique, le transport aérien, et l'assistance en escale. Nous avons été créés par les entreprises et les 2 syndicats professionnels du secteur, le Gifas (Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales) et la Fnam (fédération nationale de l'aviation marchande).

Question :

Pseudo : Bonjour messieurs, quel parcours avez-vous eu avant d’arriver dans ce secteur ?

Réponse :

 

Didier Duventru : J'ai travaillé 23 ans dans le travail temporaire, dans le recrutement spécialisé dans l'Aéronautique. Cela fait un an que je suis au CFA, et je continue à entretenir des relations avec les entreprises qui faisaient partie de mes clients avant, pour promouvoir l'excellence de l'Aéronautique.

 

Laurent Dujaric : A la base, je suis juriste. Après quelques années d'expérience dans le domaine, je me suis réorienté sur l'insertion des jeunes. J'ai travaillé en mission locale, et j'ai intégré Air Emploi depuis 14 ans.  

Question :

GeoffreyTIM : « Aérien » et « aéronautique », c’est la même chose ? C’est le même secteur ?

Réponse :

 

Laurent Dujaric : Le secteur a 2 composantes : l'industrie aéronautique, représentant les métiers liés à la conception, à la fabrication et à la réparation des aéronefs (avions, hélicoptères, drones, missiles, satellites, lanceurs spatiaux) et équipements aéronautiques (trains d'atterrissage, moteur, etc).

La 2e composante, c'est le transport aérien, qui représente l'ensemble des métiers liés à l'exploitation et au vol de l'avion, qui s'exercent dans les compagnies aérienne, sur les aéroports, et au sein des sociétés d'assistance en escale.

 

Question :

Charlotte09 : Quelles qualités faut t-il avoir pour travailler dans ce secteur ?

Réponse :

 

Didier Duventru : Les qualités requises sont la rigueur, la minutie, c'est un métier qui mérite une attention toute particulière pour préserver l'objectif principal, qui est la sécurité des vols.

Nous ne sommes pas dans une notion de productivité, mais dans notion de qualité de travail.

Question :

Benys97 : Où peut t-on trouver la liste des métiers dont vous parlez ?

Réponse :

 

Laurent Dujaric : Sur notre site airemploi.org vous trouverez des fiches métiers, suivies de vidéos métiers, ainsi qu'un serious game sur les métiers du secteur.

Dans l'industrie aéronautique, on va trouver des métiers de bureau d'études, d'industrialisation, de production, ainsi que des métiers supports à la production (achats, qualité, logistique, support clients). Ces métiers sont accessibles du CAP au bac + 5 spécialisé aéronautique ou industriel (mécanique, électronique, matériaux...)

Dans le transport aérien, coexistent différentes grandes familles de métiers : par exemple, dans la famille du commercial, se trouvent des analystes de vol, des analystes pricing, des ingénieurs de l'exploitation, des vendeurs... Dans celle de l'exploitation, au cœur des aéroports, exercent des agents d'escale, de sûreté, de piste, ou de trafic... Au niveau de la maintenance, travaillent des mécaniciens aéronautiques, des techniciens de production, des techniciens logistiques, des ingénieurs...  Dans celles des navigants, se côtoient les personnels d'équipage technique (pilotes), les membres d'équipage de cabine  (hôtesses de l'air et steward)... Enfin la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) emploie des ingénieurs du contrôle de la navigation aérienne (les contrôleurs aériens), des ingénieurs électroniciens, des techniciens... En résumé, vous avez le choix parmi une grande variété de métiers accessibles à différents niveaux d'études (de sans qualification à bac + 5). 

 

Question :

Poutou92 : On parle souvent de la grève des contrôleurs aériens. Mais que font-ils au juste ? Merci

Réponse :

 

Didier Duventru : Concernant les contrôleurs aériens, leur activité est de réguler la circulation des avions en vol, et tout comme un agent de police, ils sont là pour montrer la voie aux pilotes pendant toute la durée du vol.

Cela permet aux pilotes et aux passagers de pouvoir circuler en toute sécurité. Le rôle des contrôleurs aérien est primordial dans la sécurité des vols, tant en l'air qu'au sol.

Question :

Cristiana : bonjour, j’aimerais devenir hôtesse de l’air, quelle formation choisir et combien de temps dure-t-elle svp? Faut -il avoir fait du tourisme avant ? Merci. Formation pour hôtesse de l'air : J'aimerai postuler pour avoir une formation pour hôtesse d'air. Comment faire. Merci. Romainfromparis : Bonjour, quel niveau d’étude faut il avoir pour devenir stewart ? J'ai un bac STG.

Réponse :

 

Laurent Dujaric : Le métier d'hôtesse de l'air/steward est accessible à partir du niveau bac, avec une pratique courante de l'anglais. Avant d'accéder à la formation, il est indispensable de passer une visite médicale dans un centre d'expertise médicale du personnel navigant civil ou militaire.

Il faut passer une formation certifiante dans le métier, le CCA (cabin crew attestation), qui se déroule dans des centres de formaiton homologués par la DGAC.

Il n'y a pas de limite d'âge ni de critères physiques. Il y a des réunions tous les mois sur le métier de "membre d'équipage cabine" organisé par Airemploi avec le Pôle Emploi de l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle (CDG). Vous pouvez vous inscrire à une information collective à l'adresse suivante : espaceorientation@airemploi.org.

Question :

Mimi : Y a-t-il des formations en alternance ?

Réponse :

 

Didier Duventru : Oui, l'ensemble des formations peut se faire en alternance, du CAP jusqu'au diplôme d'ingénieur, c'est une des raisons pour lesquelles les CFA existent.

Ceci permet de mettre un pied dans le secteur de l'aérien, tout en suivant des cours théoriques et pratiques.

Question :

Sami : Y a t-il des formations possibles par correspondance ou en ligne ?

Réponse :

 

Didier Duventru : Non, les formations ne sont pas réalisables par correspondance. En effet, ces formations nécessitent de la pratique, tant sur la maintenance que sur la construction aéronautique, et pour obtenir l'ensemble de ces modules "de qualification", il faut absolument pratiquer.

Aucun établissement en France ne pourait prodiguer une formation, sans avoir à disposition un appareil pour valider un diplôme dans l'aérien.

 

 

Question :

Gigi33 : Y a t-il des centres de formations de pilotes en province ? Charly : comment devenir pilote ? Faut-il avoir un bon niveau en sciences ?

Réponse :

 

Laurent Dujaric : Pour être membre d'équipage technique (pilote), il existe une école nationale qui est l'ENAC (Ecole nationale d'aviation civile) à Toulouse. Pour y accéder, il faut posséder au minimum une 1re année de classe prépa scientifique validée, un excellent niveau d'anglais, et l'aptitude médicale au métier de pilote. 

Il existe également la voie privée, mais comme son nom l'indique, les formations sont payantes et peuvent coûter très cher !

Tous les centres de formation agréés pour le métier de pilote sont listés sur airemploi.org, dans la fiche métier "pilote".

Pour celles et ceux qui sont intéressés par l'armée, il y a aussi la voie militaire, vous pouvez vous renseigner auprès de votre Cirfa (Centre d'information et de relations des forces Armées). Vous trouverez les adresses des Cirfa sur le site du ministère de la Défense : defense.gouv.fr.

 

Question :

Darkvador : Dans le secteur aérien, y a t-il des postes pour les personnes sans bac ?

Réponse :

 

Laurent Dujaric : Il y a en effet beaucoup de métiers accessibles sans qu'il soit nécessaire d'avoir le bac. Exemple : agent de sûreté aéroportuaire, agent de piste, bagagiste, etc. Vous pouvez aller sur notre site, toutes les fiches métiers sont accessibles par niveau de formation.

Question :

Zoune22 : Avez-vous des exemples de personnes qui se reconvertis dans l'aérien après une carrière totalement différente ?

Réponse :

 

Laurent Dujaric : Il est tout à fait possible de se reconvertir dans l'aérien à partir d'une expérience dans un autre secteur, par exemple il est intéressant pour le métier d'agent d'escale ou d'hôtesse de l'air et steward d'avoir eu des expériences antérieures dans des métiers en contact avec la clientèle et les métiers de service.

Question :

Zzdr : Y a t-il encore des metiers qui recrutent dans l’aérien ? Si oui, lesquels ? Candy : Est-ce que le secteur aérien embauche ? Ce n’est pas une voie bouchée ?

Réponse :

 

Didier Duventru : Oui, sur l'ensemble des métiers techniques, notamment dans la construction aéronautique.

Par exemple, technicien aérostructure, mécanicien aéronautique, tout ce qui peut être lié à la conception aéronautique (soit accessible à partir d'un BTS aéronautique).

Question :

Sophie : Dans l'industrie aéronautique, y a t il des carrières internationales à réaliser ?

Réponse :

 

Didier Duventru : Par essence, une carrière dans l'aéronautique, c'est une carrière internationale. Quoiqu'il en soit, on va demander une pratique de l'anglais sur l'aéronautique, et aussi de travailler avec des sous-traitants étrangers, et donc cela nécessitera de temps à autres des déplacements à l'international.

Laurent Dujaric : L'industrie aéronautique réalise plus de 70 % de son chiffre d'affaires à l'international. Il y a des entreprises françaises mais beaucoup d'entreprises européennes. Les clients, fournisseurs, sont répartis partout dans le monde. Les déplacements à l'international sont très courants. L'anglais, évidemment, est indispensable pour intégrer les métiers de l'industrie aéronautique (anglais technique pour les techniciens d'atelier, anglais courant pour les ingénieurs).

Question :

Coconut : Bonjour, peut -on exercer ces métiers à mi-temps ?

Réponse :

 

Didier Duventru : Bonjour Coconut, il est possible que certains postes soient à mi-temps, c'est cependant très rare. Le secteur de l'aéronautique en pleine activité où l'ensemble des entreprises travaille au 3/8.

Pour exemple, un aéroport tel que Roissy CDG est en activité 24h/24. Donc, il est difficile pour une entreprise de composer avec du personnel à mi-temps.

Question :

Emilie77 : Y a t-il beaucoup de femmes pilotes ? Quel est le pourcentage hommes/femmes dans ce métier ?

Réponse :

 

Laurent Dujaric : Bien sûr qu'il y a des femmes pilotes ! Même si elles sont encore une minorité. Rappelons que tous nos métiers sont mixtes : filles et garçons peuvent exercer le métier de leur choix ! Osez !

 

Question :

Sandy : Est ce normal? J'ai eu mon diplôme avec l'ESMA et on m'a dit qu'il n'était pas valide car il manquait un numéro d'accréditation !

Réponse :

 

Laurent Dujaric : C'était quelle formation? Sandy pouvez-vous nous donner des précisions ?

Question :

Sandy : Bonjour Messieurs, après ma formation d'agent d'escale à l'ESMA et un stage, je cherche désespérément à continuer dans ce milieu. Rien pour le moment ! J'essaie par le biais de l'intérim mais sans succès et pourtant je suis très motivée ! Comment faire pour y rentrer? Sandy : J'ai eu mon diplôme d'agent d'escale, j'ai étudié le logiciel Altea customer management mais certaines boîtes d'intérim demandent altea Air France. Où peut-on l'apprendre ?

Réponse :

 

Laurent Dujaric : Sandy, nous vous conseillons de prendre directement un rendez-vous téléphonique avec le conseiller transport Air Emploi.

Question :

Perrine de Toulouse : ombien gagnent les hôtesses au début SVP ? Y a t-il une prime de risque ?

Réponse :

 

Didier Duventru : Il est difficile de donner une fourchette de salaire pour le métier d'hôtesse de l'air, de part la diversité des compagnies et des grilles de salaire, sachant que ces métiers ne dépendent pas tous de la législation française en terme de droit du travail.

Cependant, les hôtesses de l'air sont indemnisées des dépassements horaires durant leurs périodes de travail.

Question :

Coconut : Est-ce possible d'être pilote n'importe ou dans le monde avec une formation française ? La formation de pilote française est-elle reconnue par de nombreux autres pays ? Merci Didier Duventru : Non, il existe plusieurs licences qui nous autorisent à voler partout dans le

Réponse :

 

Didier Duventru : Non, il existe plusieurs licences qui nous autorisent à voler partout dans le monde, notamment une européenne et une autre américaine, cependant celles-ci ne sont pas valables partout dans le monde.

Page :12
Aller à la page suivante

Lettre d'info

Inscrivez-vous à la lettre d’info lesmetiers.net

titre-portlet-push chat-video

chat video les formations qui recrutent

Alerte Actualité du site!

Inscrivez-vous gratuitement à notre service d’alerte pour être prévenu par SMS des actualités du site lesmetiers.net (nouveau dossier, nouveau guide pratique…)