Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Quelle est l'entreprise idéale de demain ?

Quelle est l'entreprise idéale de demain ?

Une étude menée par Deloitte et JobTeaser dresse le portrait de l'entreprise idéale pour les jeunes. Grandes entreprises et carrières à l'international ont la cote !


Le 14/05/2014

 

Deloitte et JobTeaser dévoilent les résultats de la 4e édition de son baromètre sur "l'entreprise idéale de demain". Menée auprès d'étudiants de grandes écoles et d'universités, cette étude dresse un panorama des attentes et aspirations des leaders de demain et permet de dessiner le portrait de l'entreprise idéale.

 

Réalisée entre le 29 janvier et le 28 février 2014 au travers d'un questionnaire en ligne anonyme, l'étude a permis d'interroger 1 018 étudiants. Parmi ces répondants 89 % connaissent le monde de l'entreprise au travers d'un stage.

 

Intégrer une grande entreprise aux dimensions internationales

 

Les grandes entreprises sont fortement plébiscitées et gagnent 8 points par rapport à 2013. Près de la moitié des étudiants interrogés (47 %) souhaitent débuter leur carrière au sein d'une grande entreprise contre 39 % en 2013. Cette volonté se retrouve plus nettement chez les hommes (63 %), alors qu'un tiers des jeunes femmes interrogées souhaitent travailler dans une entreprise de taille moyenne.

 

L'environnement de travail international reste un incontournable. Il passe soit par une équipe internationale pour 81 % des étudiants, soit par une expatriation pour 27 % des jeunes diplômés avec pour 1re motivation l'enrichissement du parcours professionnel au contact d'une autre culture.

 

Le secteur de la finance fait son retour sur le devant de la scène et recommence à attirer les futurs diplômés avec 16 % en 2014 contre 9 % en 2013.

 

Si 16 % des hommes souhaitent exercer leur futur métier au sein d'une Direction générale, seules 4 % des femmes interrogées envisagent cette possibilité.

 

Des envies fortes de travail collaboratif

 

Un quart des étudiants interrogés considèrent l'entreprise comme un lieu d'épanouissement personnel tandis que 64 % y voient un moyen de gagner sa vie.

 

L'intérêt de la mission est le 1er critère de choix d'une entreprise pour une majorité des étudiants interrogés, suivi par l'ambiance de travail et la notoriété de l'entreprise. Le télétravail reste peu plébiscité (3 %) alors qu'ils sont plus de 3/4 à vouloir bénéficier d'une flexibilité horaire.

 

L'étude révèle également un désir paradoxal d'appartenance à un groupe et de forte autonomie et de liberté. Cette génération n'est pas individualiste mais dans une recherche d'individualisation, de reconnaissance individuelle, et ce dès le recrutement.

 

Les étudiants souhaitent également un mode de management participatif permettant des développements basés sur de nombreux échanges.

 

Cette génération souhaite davantage de travail collaboratif tout en travaillant dans un bureau fermé (17 %) ou semi-fermé (63  %).

 

La rémunération comme source de motivation

 

La génération étudiante reste très focalisée sur le sujet des rémunérations. La rémunération monétaire reste ainsi le premier élément de rétribution idéale (29 %) avant l'intérêt du travail et le développement des compétences. Tout en souhaitant que la rémunération soit équitable, ils souhaitent que le salaire reconnaisse leurs compétences et leur performance (74 %).

 

Enfin, 94 % des étudiants interrogés considèrent la rémunération comme source de motivation avec un salaire moyen idéal autour de 33 K€. Près d'1 étudiant sur 2 indique ainsi vouloir débuter sa carrière avec un salaire supérieur à 35 000 euros alors que 62 % des étudiantes interrogées estiment leur salaire idéal entre 25 000 et 35 000 euros.

 

Sandrine Damie

 

Etude complète : http://www.deloitte-france.fr/documents/Entreprise_ideale_2014.pdf