Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • L'égalité salariale... pas pour aujourd'hui ?

L'égalité salariale... pas pour aujourd'hui ?

Si le 7 avril est la journée de l'égalité salariale, dans les faits les femmes ont en majorité des salaires inférieurs à ceux des hommes, à postes équivalents. Explications.


Le 07/04/2014

 

Pourquoi consacrer une journée à l'égalité salariale le 7 avril ? Il s'agit en fait de la date symbolique à laquelle une femme arrive au revenu touché par un homme au 31 décembre dernier : il faut donc 4 mois supplémentaires à une femme pour avoir la même rémunération "annuelle" d'un homme à postes équivalents, selon Christiane Robichon, la présidente de l'association Business and Professional Women qui organise cette journée en France depuis 2009.

 

L'égalité salariale hommes-femmes progresse lentement mais sûrement. L'écart est enfin passé sous la barre des 20 %, avec un pourcentage de 19,4 % selon les chiffres publiés par le ministère du Travail aujourd'hui. Mais selon les secteurs d'activités, les disparités sont plus ou moins fortes. Ainsi l'assurance et des banques font office de mauvais élèves avec un écart dépassant les 41 %.

 

Une étude de l'Insee de mars 2013 indique que, dans le privé, les femmes gagnent en moyenne 28 % de moins que les hommes à compétences égales. Et sur ce terrain, la France ne fait pas figure d'exception puisque les situations étudiées également en Europe ou aux Etats-Unis donnent des écarts similaires. Le pays où l'écart de salaire est le plus faible est la Suède, avec 13,9 %.

 

Entre les entreprises qui anticipent des absences probables des femmes et hésitent à la prémouvoir... et les femmes qui manquent aussi parfois de confiance, les freins sont nombreux et tenaces pour l'égalité salariale. Selon la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, une femme négocie son salaire d'embauche dans moins de 10 % des cas contre plus de 50 % des hommes.

 

Pour mieux encourager les femmes à s’affirmer et à construire leur parcours professionnel, le ministère des Droits des femmes, avec l’aide de l’APEC et de l’AGEFOS PME, a choisi d’innover. Ainsi à l'occasion de cette journée de l'égalité salariale, la ministère lance une application mobile qui devrait aider les femmes, baptisée "Leadership Pour Elles". L’appli fournit  des conseils simples efficaces, détaillés et gratuits  afin de "provoquer une prise de conscience", selona la ministre. Un quiz d'autoévaluation permet de s'interroger sur la posture que l'on a dans son cadre professionnel, première étape pour mieux se connaître et booster sa carrière ! 

 

Sandrine Damie