Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Vers une mondialisation des études supérieures ?

Vers une mondialisation des études supérieures ?

La CGE, Conférence des grandes écoles, vient de présenter les résultats de sa 8e enquête biennale sur l'internationalisation des grandes écoles.


Le 18/04/2014

 

Créée en 1973, la Conférence des grandes écoles (CGE) regroupe 218 établissements d'enseignement supérieur et de recherche français et étrangers représentant tout le spectre des formations supérieures en grandes écoles de niveau master et au delà.

 

Dans le cadre de cette étude menée par la CGE auprès de ses écoles, 175 d'entre elles ont répondu.

 

Il en ressort que le rayonnement international des grandes écoles se traduit par des formules et des stratégies variés. Cursus tripartites (1 pays par année d'études), formations en langues étrangères, programmes conjoints, délocalisation des formations, cours d'été pour étudiants étrangers... les écoles rivalisent d'ingéniosité pour former leurs étudiants dans un contexte de mondialisation.

 

Le principal enseignement qui émerge de cette enquête est un équilibre des flux entrants et sortants : 48 039 étudiants étrangers sont accueillis dans les grandes écoles, qui envoient 47 917 de leurs étudiants en séjour d'études ou en stage hors de nos frontières.

 

Les étudiants étrangers représentent désormais près de 20 % des effectifs des grandes écoles d'ingénieur et 25 % des grandes écoles de management.

 

Une forte ouverte des grandes écoles à l'international

 

Cette enquête met en lumière les actions déployées par les grandes écoles qui comptent :

•  24 campus à l'étranger ;

•  6500 accords signés ;

•  80 mastères spécialisés créés avec des partenaires étrangers depuis 25 ans ;

•  334 grands projets de recherche  entre grandes écoles et universités étrangères.

 

En  Chine, aux  Etats-Unis ou à Singapour, les grandes écoles recrutent et assurent la promotion du système français. Ces antennes locales ont pour objectif de développer des formations spécifiques et d'aider à la recherche de stages pour les étudiants.

 

De plus en plus d'étudiants français à l'étranger

 

Selon les données de l'enquête, 47 917 élèves des grandes  écoles ont effectué un séjour à l'étranger, soit 26 % des étudiants français.

 

Une expérience internationale est ainsi un atout important et différenciant des étudiants des grandes écoles (ingénieurs ou managers) qui contribue aux excellents résultats d'insertion professionnelle. 

 

L'Europe représente la majorité des pays de destination des étudiants des grandes écoles, soit la moitié des séjours. L'Amérique du Nord accueille environ un étudiant sur cinq, tout comme l'Asie. La plus forte progression est toutefois à mettre au crédit  de la zone Amérique du Sud (+ 24 %) portée par le Brésil (+ 65 %) et l'Argentine (+ 53 %). 

 

Le constat est similaire pour les destinations choisies dans le cadre des stages. L'Europe reste la région plébiscitée par les étudiants (48,5 %), suivie de l'Asie et de  l'Amérique du Nord. La  croissance de toutes les régions est comparable, à l'exception de l'Amérique latine (la forte hausse du Brésil est contrebalancée par la  baisse de l'Argentine et du Mexique).

 

A noter : la durée moyenne des stages à l'étranger tend à s'allonger de 3 à 6 mois entre 2009 et 2011, ce qui correspond à une situation générale, y compris en France. Le stage est désormais un véritable vecteur d'emploi pour les étudiants.

 

Les grandes écoles attirent les étudiants étrangers en France

 

Le rayonnement des grandes écoles françaises n'est plus à démontrer avec :

  • 48 039 dans les grandes écoles françaises en 2011-2012 ;
  • 20 % des effectifs dans les écoles d'ingénieurs et 25% des écoles de management ;
  • Une progression de plus de 32 % en 2 ans.

 

Les  étudiants étrangers sont de 164  nationalités différentes (contre 152 en 2009).  L'Asie est la plus largement représentée avec environ 13 000 étudiants étrangers en France, originaires en particulier de Chine et d'Inde, mais également du Japon et de Taiwan. L'Amérique Latine montre également une augmentation de 25 %, grâce à des pays comme le Mexique, le Brésil et la Colombie. Les nouveaux pays de provenance sont essentiellement des pays d'Afrique Sub-saharienne, une zone qui affiche un taux de croissance inattendu de 42 % : Botswana, Cap Vert, Erythrée, Gambie, Guinée équatoriale, Lesotho, Namibie, Seychelles, Sierra Leone, Zambie.

 

Sandrine Damie

 

Vous pouvez télécharger l'ensemble de l'étude sur le site de la CGE.