Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Quel avenir professionnel pour les jeunes ?

Quel avenir professionnel pour les jeunes ?

Les résultats d'une enquête "Ifop-Rumeur publique Prospective" informe sur la vision des jeunes de 18 à 30 ans sur leur mobilité et leur avenir pro.


Le 23/12/2013

 

Durant une semaine en octobre dernier, l'IFOP a mené une enquête en ligne auprès d’un échantillon de 1 000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 à 30 ans, selon la méthode des quotas.

 

Près d'un jeune actif sur deux estime ne pas avoir recours à sa formation universitaire dans l'exercice de son travail. Pourtant, paradoxalement, plus des 3/4 des jeunes sur le point d'entamer leur vie active imaginent qu'ils vont occuper un poste qui leur permettra d'appliquer leurs connaissances scolaires.

 

Si 63 % des jeunes interrogés envisagent leur carrière dans les limites d'un même secteur d'activité, la moitié d'entre eux la conçoive dans une même profession (54 %) et uniquement 30 % s'imaginent évoluer au sein d'une même entreprise.

 

Une grande mobilité à la sortie des études

 

91% des étudiants et lycéens se disent prêts à changer de région, et plus de 70 % sont disposés à déménager à l'étranger : 11% des jeunes interrogés ont déjà pu vivre cette expérience. A noter : les plus jeunes du panel sont plus ouverts à une mobilité géographique régionale et internationale que leurs aînés déjà installés dans la vie.

 

Les 3/4 des moins de 30 ans préfèreraient attendre de trouver un emploi avant de rechercher un logement et sont prêts à déménager pour se rapprocher de leur lieu de travail. Ils sont 66 % à déclarer pouvoir renoncer à un poste en raison de l'éloignement géographique, et 21 % ont déjà été amenés à le faire !

 

Côté logement, 36 % des jeunes de moins de 30 ans interrogés sont locataires de leur logement et 32 % d'entre eux vivent encore chez leurs parents. Une minorité (16 %) est propriétaire de leur logement, 6 % vivent en colocation et autant sont logés à titre gratuit. On dénombre 3 % des jeunes en logement universitaire.

 

Un décalage entre les attentes des étudiants et la réalité de l'emploi

 

Les jeunes encore scolarisés ou à la recherche d'un premier emploi se disent majoritairement confiants dans leur chance de trouver un poste correspondant à leurs souhaits (61 %). Pour vous rassurer, sachez que 56 % des jeunes actifs donnent raison à cet optimisme : ils déclarent occuper un poste conforme à leurs souhaits d'étudiants.

 

Les étudiants et les jeunes actifs se rejoignent sur une appréciation mitigée de la qualité de la préparation à la vie professionnelle durant le temps des études : 52% des actifs jugent rétrospectivement avoir bien été préparés à leur entrée sur le marché du travail, Le taux de satisfaction monte à 69 % pour les jeunes cadres.

 

Devenir entrepreneur ?

La majorité des jeunes interrogés ne font pas preuve d'un grand intérêt pour l'entreprenariat puisque 57 % d'entre eux n'ont jamais pensé à créer leur propre entreprise. Un tiers d'entre eux considèrent cette opportunité à moyen ou long terme, et 11 % seulement l'envisagent à court terme.

 

Au final, "si c'était à refaire", 60 % des jeunes interrogés portent un regard positif sur leur parcours scolaire. Néanmoins, si plus des 3/4 des étudiants et lycéens choisiraient le même cursus (77 %), seule une courte majorité de jeunes actifs suivraient la même voie (56 %). De manière attendue, les jeunes en recherche d'emploi sont plus nombreux à se remettre en question.

 

Sandrine Damie

 

Pour consulter l'enquête : http://www.youscribe.com/catalogue/tous/actualite-et-debat-de-societe/actualite-evenements/sondage-ifop-rumeur-publique-1-jeune-sur-6-habite-un-logement-dont-2348807