Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Regards croisés sur l'insertion pro des jeunes diplômés handicapés

Regards croisés sur l'insertion pro des jeunes diplômés handicapés

L'Apec vient de mener une étude qualitative pour savoir comment ces jeunes abordent la recherche d'emploi... et comment les entreprises les accueillent.


Le 21/10/2013

 

Cette étude de l'Apec intitulée "Les jeunes diplômés handicapés face à l'insertion professionnelle" propose des regards croisés : comment ces jeunes diplômés affrontent-ils les problématiques liées à leur insertion pro ? Quels outils et approches les entreprises et les établissements d'enseignement mettent-ils à leur disposition pour faciliter leurs démarches ?

 

Des jeunes comme les autres... ou presque

 

Sur l'ensemble des formations de niveau bac + 3 et plus, les étudiants handicapés étaient près de 13 000 pour l'année universitaire 2011-2012, soit environ 0,6 % de l'ensemble des effectifs concernés. Ils sont affectés principalement par des troubles moteurs (23 %), du langage et de la parole (18 %). Parmi les autres handicaps, on distingue les troubles viscéraux (13 %) et visuels (8 %).

 

On note sur ce point un fort consensus autour de la volonté de ces jeunes en situation de handicap d'être reconnus pour leurs qualités, leurs compétences, leur personnalité, et non pas en fonction de leur seul handicap.

 

Ainsi, les pratiques de recherche de ces jeunes sont identiques à celles des jeunes diplômés sans handicap, mais leur principale difficulté tient à la façon dont ils vont aborder leur handicap avec les entreprises. Tenaillés entre la volonté de réussir et de faire "comme tout le monde" et la nécessité de bénéficier d'aménagements, ils vont souvent être amenés à évoquer leur handicap, mais en adaptant leur approche en fonction des entreprises et de leurs expériences. A ces démarches viennent s'ajouter celles plus spécifiquement dédiées aux travailleurs handicapés.

 

Les entreprises de grande taille plus accueillantes ?

 

L'insertion professionnelle paraît particulièrement facilitée dès lors qu'il s'agit d'intégrer une entreprise de grande taille mettant en œuvre une politique active en matière de diversité et de handicap.

 

En général, la mission handicap de l'entreprise travaille en étroite collaboration avec le service du recrutement et les managers afin de vérifier l'adéquation entre le profil du candidat (ses compétences, d'une part, et les spécificités de son handicap, d'autre part) et les besoins du poste à pourvoir. Cette entité accompagne ensuite le nouveau collaborateur et son manager afin que la période d'intégration et le maintien dans l'emploi se passent au mieux pour l'ensemble des parties prenantes.

 

En revanche, l'approche de plus petites structures, dont la connaissance et les moyens sont beaucoup plus réduits, semble constituer un challenge beaucoup plus délicat à relever.

 

Des leviers pour faciliter l'insertion pro

 

L'ensemble des acteurs interrogés s'accordent sur l'importance d'un certain nombre de leviers facilitant l'insertion professionnelle en entreprise, et notamment la transparence vis-à-vis du handicap. Le fait que chacune des parties prenantes s'exprime librement sur ce sujet permet de désamorcer des situations qui pourraient être complexes si elles demeuraient non verbalisées. La question des aménagements et du temps accordé à la période d'intégration est également très importante pour favoriser l'efficacité du jeune diplômé à son poste et permettre à chacun de trouver ses marques.

 

 Sandrine Damie

 

Consulter l'intégralité de l'étude sur le site de l'Apec.