Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Promotion 2012 dans le supérieur : une difficile insertion

Promotion 2012 dans le supérieur : une difficile insertion

La dernière étude de l'Apec sur l'insertion des jeunes diplômés indique un net recul du taux de jeunes bac + 5 en emploi après leur diplôme. Mais la légère embellie de cet automne devrait leur être favorable.


Le 17/10/2013

 

Fraîchement diplômés de bac + 3 et plus, les nouveaux actifs sur le marché de l'emploi doivent faire face à une situation d'embauche plus délicate que les promotions précédentes.

 

Dans son enquête menée auprès de 4 512 répondants, l'Apec constate ainsi que 70 % des ingénieurs sont en poste au moment de l'enquête, contre 80 % pour la promotion arrivée sur le marché en 2012. Ils sont suivis par les jeunes diplômés des écoles de commerce et de gestion qui sont passés de 72 % pour la promotion 2011, à 66 % pour celle de 2012. Enfin 62 % des diplômés de l'université sont en emploi au moment de l'enquête contre 69 % pour la promotion précédente.

 

Si l'on s'intéresse au taux d'emploi pour chaque niveau de diplôme, on constate que 61 % des diplômés des niveaux bac + 4 sont en poste au moment de l'enquête. Ce sont les jeunes de niveau bac + 3 et bac + 6 et plus qui bénéficient des meilleurs taux d'emploi : les 3/4 d'entre eux sont en poste dans l'année qui suit l'obtention de leur diplôme.

 

On note cependant que les bac + 3 occupent fréquemment des emplois précaires : ils sont 12 % à être en recherche d'un nouvel emploi au moment de l'enquête, quasiment le double des bac + 6 et plus.

 

Quel impact selon la discipline étudiée ?

 

La discipline étudiée a un impact très sensible sur le taux d'emploi des jeunes diplômés. Dans la filière médicale, 9 jeunes de niveau bac + 4 et plus sur 10 sont en poste au printemps 2013. Les filières à fort contenu scientifique enregistrent aussi des taux d'emploi élevés.

 

Les moins bien lotis sont les jeunes issus des filières droit, économie et langues. Ils sont respectivement 54 % et 52 % à être en poste au moment de l'enquête.

 

Quelles sont les fonctions occupées ?

 

Les fonctions "études, recherche, développement" tout comme "gestion, finance et administration" concentrent 34 % des postes occupés par les jeunes diplômés de niveau bac + 4 et plus. Arrivent ensuite les fonctions "santé, social, culture", "commercial, marketing" et "services techniques". 

 

La majeure partie des embauches de ces jeunes se fait dans le secteur des services (65 %). De plus, 44 % des jeunes sont recrutés dans les entreprises de 1 000 salariés et plus, et 47 % dans des structures de moins de 250 salariés. 

 

 

Sandrine Damie

 

 

Télécharger l'enquête complète sur le site de l'Apec.