Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Qui sont les community managers en France ?

Qui sont les community managers en France ?

Une récente enquête sur le métier de community manager dresse les contours d’une profession encore jeune et souvent méconnue.


Le 22/07/2013

 

Pour la 3e année consécutive, RegionsJob, Anov Agency et le blog du modérateur ont mené une enquête auprès de plus de 600 community managers (CM) afin de faire le point sur ce métier émergent.

 

Quel est le profil type des professionnels qui exercent ce nouveau métier ? Quel est leur quotidien ? Quels sont leurs employeurs ? Quel rôle jouent-ils dans les stratégies d’entreprise  ? De quel budget disposent-ils ? Quel est leur niveau de rémunération ?... Autant que de questions auxquelles répond l’édition 2013 de cette étude de référence sur les community manager en France.

 

L’enquête dévoile le profil type du CM : il s’agit majoritairement d’une jeune femme, âgée de 26 à 35 ans, diplômée d’un bac + 5 en communication (55 %) ou en marketing (40 %). Elle exerce en région (44 % en Ile-de-France). Elle occupe un poste en CDI depuis moins de 2 ans et a donc débuté sa carrière dans un autre poste.
L’âge moyen du CM tend à augmenter : en 2013 près de 50 % des CM ont plus de 26 ans. Mais cette tendance à la hausse est toute relative, car seulement 12 % des CM ont plus de 36 ans !
A noter : seulement un tiers des personnes interrogées ont suivi une formation initiale spécialisée en web ou comportant des cours dédiés au community management et aux médias sociaux.

 

Deux outils se détachent pour trouver un emploi : la cooptation et le réseau personnel représente 22 % des recrutements, quand les « jobboards » permettent 21 % des embauches. Le rôle joué par les réseaux sociaux est, quant à lui, étonnamment bas.

 

Dans cette profession jeune, 55 % seulement des CM s’imaginent encore dans ce métier dans 5 ans… Pourtant 81% des répondants estiment que la compréhension des enjeux du community management et des médias sociaux s’est améliorée au sein des entreprises. Et 50 % se déclarent décisionnaires dans leur entreprise, déterminant la stratégie de cette dernière sur les réseaux sociaux   : accroissement de notoriété (85%), acquisition de nouveaux clients (69%) et fidélisation (68%).

 

Les PME restent les principaux employeurs (26 %) des CM, devant les agences digitales (17 %), les freelances (11 %). Les secteurs d’activité des employeurs sont le plus souvent : la communication et les médias (35 %), le commerce et la distribution (14 %), l’informatique, les télécommunications et le multimédia (14 %). La majorité des CM travaillent dans les services de communication (49 %) ou marketing (27 %) des entreprises.

 

Le community manager est un professionnel de réseau. 67 % des CM discutent avec d’autres en ligne, 37 % le font même en soirée. Ils s’informent en priorité sur les blogs spécialisés en français (91 %), mais aussi sur Twitter (83 %). Dans cette profession très connectée : 75 % des CM utilisent un smartphone (et de plus en plus une tablette) dans le cadre de leur travail.

 

Cette profession est très prenante : 80 % des CM interrogés déclarent continuer à travailler en dehors de leurs heures de travail... Le salaire médian des CM est pourtant légèrement en baisse par rapport à 2012. 53 % des CM gagnent en effet moins de 25 KE brut par an et ils ne sont que 7 % à gagner plus de 40 KE brut par an. A Paris cependant, 61 % des CM gagnent plus de 25 KE brut par an, contre 66 % des provinciaux.
Dans cette profession pourtant jeune, des différences salariales existent entre les hommes et les femmes, à leur défaveur des secondes...

 

Le community management en lui-même n’occupe pas la majorité du temps des CM et 37 % d’entre eux déclarent même y passer moins de 40 % de leurs journées. Dans la majorité des cas (68%), le CM gère 3 communautés ou moins issues de marques ou de centres d’intérêts. Ceux qui en gèrent davantage travaillent majoritairement en agence. La plupart des CM travaillent dans le "Business to Customer" (86 %).
Les espaces en ligne les plus investis par les entreprises ou les clients des CM sont Facebook (96%) et Twitter (91%). Suivent les sites institutionnels (79 %) et les plateformes vidéo (71%) devant Viadéo, LinkedIn, Youtube et même Google Plus.

 

Enfin dans cette profession, 50 % des freelances n’ont jamais travaillé en tant que CM en entreprise ! Les « autodidactes » sont donc nombreux à se lancer à leur compte en proposant des prestations d’animation de compte Facebook (92%), Twitter (86%), de définition de stratégie « médias sociaux » (83%), de rédactionnel (83%) ou encore de mise en place d’un blog.

 

Annie Poullalié

 

Télécharger l’étude 2013 « Les community managers en France ».