Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Mercredi 23 janvier, ne manquez pas notre chat consacré aux métiers auprès des animaux

Mercredi 23 janvier, ne manquez pas notre chat consacré aux métiers auprès des animaux

Etre en contact avec des animaux - de compagnie, de ferme, de compétition ou sauvages - n'est pas réservé au seul vétérinaire. De nombreux métiers, avec des niveaux de qualification allant du CAP au doctorat, donnent l'occasion de soigner, de protéger, d'observer ou même de vendre des animaux.


Le 16/01/2013

 

Elever, entraîner, soigner, observer, vendre... Les possibilités sont nombreuses pour celles et ceux qui veulent travailler avec des animaux.

 

Poursuivant sa mutation, le secteur est soumis à une règlementation de plus en plus stricte. Objectif : garantir le bien-être de l'animal, mais aussi la sécurité des "propriétaires".

 

Ces évolutions se traduisent par une professionnalisation des emplois et des formations. L'amour des chevaux ne suffit plus pour travailler dans un centre équestre. De même, impossible de devenir maître-chien avec un rottweiler pour seul compagnon !

 

Du CAP au diplôme de docteur vétérinaire, l'offre de formation est large et s'adresse à tous les profils.

 

Entre les métiers du soin, de la recherche, de la protection de la nature, du loisir et du sport, du commerce et de l'élevage, du dressage et de la sécurité, les voies sont multiples. Seule condition : ... aimer les animaux.

 

Envoyez dès maintenant vos questions ou posez-les en direct à nos 2 invitées, mercredi 23 janvier, de 17 h à 18 h sur lesmetiers.net : Annick Diolez, Déléguée régionale à l'ingénierie de la formation DRIAAF-IDF et Audrey Schmitz chargée de communication pour APForm.

 

Un dossier "Travailler avec des animaux" est également disponible sur notre site.

 

A noter : Ce chat était initialement programmé le 16 janvier. Des contraintes de calendrier nous ont obligés à le différer d'une semaine. Merci pour votre compréhension.

 

Annie Poullalié