Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • PACES en Ile-de-France : se réorienter après un échec au 1er semestre

PACES en Ile-de-France : se réorienter après un échec au 1er semestre

Suite à des résultats insuffisants obtenus à la 1re partie du concours PACES (1re année commune aux études de santé), de nombreux étudiants franciliens sont contraints de se réorienter au 2e semestre. Des possibilités leur sont offertes au sein de leurs universités, le plus souvent vers une licence scientifique.


Le 14/01/2013

 

La PACES  est la 1re année commune aux études de santé (médecine, odontologie, pharmacie, sage-femme) à l’université. Cette année intensive est sanctionnée par un concours très sélectif dont la 1re partie a lieu dès la fin du 1er semestre, en décembre.

 

Cette 1re partie du concours sanctionne les acquis des 4 UE-unités d’enseignement (chimie/biochimie, cytologie/Histologie, physique/biophysique, mathématiques) du tronc commun. Les étudiants mal classés lors de ses premiers résultats doivent dès lors se réorienter (environ 1/5e des inscrits). Ils pourront se réinscrire en 1re année PACES, s’ils le souhaitent, après avoir validé 90 crédits ECTS (soit 3 semestres) dans une autre formation conduisant au grade de licence.

 

Les 7 universités franciliennes (Paris-Descartes, UPMC, Paris-Diderot, Paris-Sud, UPEC, Paris-Nord, UVCQ) proposant la PACES se sont organisées pour rediriger les étudiants ayant obtenus des résultats insuffisants à l’issue du 1er semestre vers une autre licence ou un DUT en rentrée décalée.

 

A titre d'exemple, le dispositif de réorientation mis en place au sein de l’UPMC à la fin du 1er semestre permet de proposer aux étudiants les 3 parcours suivants au choix : BGPC (biologie-géologie-physique-chimie), PCME (physique-chimie mécanique-électronique), MIME (mathématiques, informatique-mécanique-électronique).

 

Ces dispositifs de réorientation permettent également aux étudiants de PACES qui constatent qu’ils se sont trompés de projet d’études de changer de voie.

A sein de leur université, les étudiants sont informés des possibilités existantes, des échéances, et du calendrier à respecter. Les inscriptions (qui ont démarré en décembre) sont clôturées en janvier, après les résultats du 1er concours. Une commission décide de leurs validations, en prenant aussi en compte les notes du bac, voire de la classe de terminale et de 1re. Si majorité des étudiants décide de rester dans leur université, il est tout à fait possible d’intégrer un autre établissement.

 

Chaque université construit son système de réorientation. Les étudiants peuvent s’inscrire dans n’importe quelle licence, puisqu’ils sont titulaires du bac. Mais s'ils souhaitent conserver leurs acquis, il est plus intéressant pour eux de passer par l’un des parcours proposé au sein de leur université. Certains suivent ainsi un programme de 1er semestre décalé, commençant en janvier. D’autres intègrent directement le 2e semestre de leur nouvelle licence mais ils doivent valider leur 1er semestre en 2e année. Enfin, d'autres valident le 1er semestre de leur nouvelle discipline si les résultats du 2e semestre sont très satisfaisants.

 

Annie Poullalié

 

Précision du 22 janvier 2013 : une brochure intitulée "Se réorienter après une première année commune aux études de santé (PACES)" est disponible. Réalisée par les SCUIO des universités d’Ile-de-France, cette publication permet de mutualiser et de communiquer leurs actions concernant la réorientation des étudiants non admissibles aux concours proposés après la PACES (à l'issue du 1er et du 2d semestre).