Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Des formations initiales qui recrutent en Ile-de-France

Domaines : CAP ou équivalent, Formations, Seconde, Première, Bac ou équivalent, Bac + 2, Autres
Octobre 2015
Voir le dossier complet

Les formations du bois et de l'ameublement

L'Ile-de-France est une région très urbanisée. Pourtant, un quart de son territoire est recouvert de surfaces boisées. La filière bois y emploie 11 200 salariés, répartis dans plus de 2 500 établissements. La majorité de la filière est composée d'entreprises artisanales et de TPE, néanmoins 30 % des salariés du secteur exercent un emploi tertiaire dans des sièges sociaux (groupes papetiers, Office national de la forêt...).

La création de charpentes, panneaux et objets divers en bois sont les principales activités présentes en Ile-de-France. L’engouement pour la maison à ossature bois booste l’activité des entreprises de charpentes et de panneaux liés à la construction. En 5 ans, le secteur de la construction bois a connu une croissance de + 30 % dans la région.

Côté ameublement, la situation est plus contrastée. Confrontés à la mondialisation des échanges, à la concurrence d'autres matériaux, et à la baisse du pouvoir d'achat des ménages, les artisans et les entreprises du secteur voient leur chiffre d’affaires reculer.

En 2013, quelque 1 300 jeunes franciliens sont entrés en formation initiale dans le domaine du bois. L'offre de formation s'articule principalement autour des CAP et des bacs pro

Niveau CAP : CAP menuisier fabricant de menuiserie, mobilier et agencement (2 ans)

menuisier_383x209.jpgLe CAP menuisier fabricant de menuiserie, mobilier et agencement se prépare en 2 après la classe de 3e, en lycée professionnel ou en CFA.

En Ile-de-France, 31 établissements (lycées professionnels, CFA et EREA) assurent cette formation dont 15 sites vous offrent la possibilité de vous former en apprentissage. A la rentrée 2013, 391 jeunes franciliens sont entrés en 1ère année de CAP menuisier fabricant de menuiserie, mobilier et agencement, dont 59 % sous statut scolaire. Cette formation attire une grande majorité de garçons, les filles ne représentant que 3 % des élèves. 

Conditions d’accès

L’admission en lycée professionnel
se fait sur dossier scolaire et après avis du conseil de classe de 3e, via la procédure d’affectation automatisée Affelnet.

L’admission en CFA se fait sur dossier scolaire et, pour certains établissements, sur entretien de motivation. Vous devez vous inscrire directement auprès du CFA qui vous intéresse.

Bon à savoir : pour vous inscrire en CFA, vous devez avoir 16 ans révolus (15 ans sous certaines conditions) et avoir trouvé l’entreprise qui vous prendra en apprentissage.

Contenu de la formation

L'ensemble de la formation se déroule sur 2 ans, répartis entre enseignements théoriques et formation pratique (en lycée pro : 14 semaines de stage au total ; en CFA, alternance entre cours et périodes en entreprise).

Au programme, des enseignements généraux (français, histoire-géographie, mathématiques, langue vivante, vie sociale et professionnelle, arts appliqués, EPS) et des enseignements professionnels (analyse d’une situation professionnelle, fabrication d’un ouvrage de menuiserie, technologie).

Insertion professionnelle

Le titulaire du CAP menuisier fabricant de menuiserie, mobilier et agencement travaille le plus souvent comme menuisier, menuisier-agenceur ou agent de production industrielle de mobilier et de menuiserie au sein d'une entreprise de menuiserie, d'agencement ou de production de mobilier.

Porté par les nouvelles préoccupations environnementales et les progrès techniques, l'engouement pour l'éco-matériau qu'est le bois se ressent en Ile-de-France. Même si le CAP menuisier fabricant de menuiserie, mobilier et agencement accueille des effectifs importants, il correspond à une demande économique et ses diplômés, apprentis en tête, ne semblent pas avoir de difficulté d'insertion.

Bon à savoir

Si le CAP menuisier fabricant de menuiserie, mobilier et agencement permet un accès direct à l’emploi, une poursuite d'études est envisageable, notamment pour préparer un autre CAP (CAP arts du bois, CAP ébéniste, etc.), une mention complémentaire (MC plaquiste) ou un bac pro (bac pro technicien constructeur bois, bac pro technicien de fabrication bois et matériaux associés, bac pro technicien menuisier-agenceur, etc.)

Niveau CAP : CAP charpentier bois (2 ans)

Le CAP charpentier bois se prépare en 2 ans après la classe de 3e, en lycée professionnel ou en CFA.

En Île-de-France, 5 établissements (lycées professionnels, CFA) assurent cette formation dont 2 sites vous offrent la possibilité de vous former en apprentissage.

Conditions d’accès

L’admission en lycée professionnel se fait sur dossier scolaire et après avis du conseil de classe de 3e, via la procédure d’affectation automatisée Affelnet.

L’admission en CFA se fait sur dossier scolaire et, pour certains établissements, sur entretien de motivation. Vous devez vous inscrire directement auprès du CFA qui vous intéresse.

Bon à savoir : pour vous inscrire en CFA, vous devez avoir 16 ans révolus (15 ans sous certaines conditions) et avoir trouvé l’entreprise qui vous prendra en apprentissage.

Contenu de la formation

L'ensemble de la formation se déroule sur 2 ans, répartis entre enseignements théoriques et formation pratique (en scolaire : 14 semaines de stage au total ; en apprentissage, alternance entre cours et périodes en entreprise).

Au programme, des enseignements généraux (Expression française, mathématique - science physique, EPS) et des enseignements professionnels (analyse d’une situation professionnelle, réalisation d'ouvrages de charpente en bois, réalisation d'une pièce complexe ou partie d'ouvrage de charpente en bois ou structure bois).

Insertion professionnelle

Le titulaire du CAP charpentier bois travaille au sein d'entreprises des secteurs de la charpente et de la construction bois. Il intervient en construction, réhabilitation, rénovation ou restauration de bâtiments et de locaux. Selon les chantiers, il travaille de façon autonome ou en équipe.

En atelier, il taille et traite différentes pièces (poutres, bardages, parquets, escaliers…) d'après les relevés et les croquis qu'il a réalisés. Sur le chantier, il assemble les pièces et pose les ouvrages ou remplace les éléments défectueux. Il sait choisir les matériaux adéquats (bois et dérivés), organiser son chantier (préparation des matériels, mise en sécurité, tri des déchets…) et les diverses étapes de son travail. Il est à même d'évaluer et de contrôler la qualité de ses réalisations.

Bon à savoir

Si le CAP charpentier bois permet un accès direct à l’emploi, une poursuite d'études est envisageable, notamment en mention complémentaire (MC zinguerie), en bac pro (bac pro technicien constructeur bois, bac pro technicien de fabrication bois et matériaux associés, bac pro technicien d'études du bâtiment option études et économie, bac pro technicien du bâtiment : organisation et réalisation du gros œuvre, bac pro technicien menuisier-agenceur) ou en brevet professionnel (BP charpente bois, BP couvreur, BP maçon).

Niveau CAP : CAP constructeur bois (2 ans)

Le CAP constructeur bois se prépare en 2 ans après la classe de 3e, en CFA.

En Île-de-France, 2 établissements assurent cette formation en apprentissage.

Conditions d’accès

L’admission en lycée professionnel se fait sur dossier scolaire et après avis du conseil de classe de 3e, via la procédure d’affectation automatisée Affelnet.

L’admission en CFA se fait sur dossier scolaire et, pour certains établissements, sur entretien de motivation. Vous devez vous inscrire directement auprès du CFA qui vous intéresse.

Bon à savoir : pour vous inscrire en CFA, vous devez avoir 16 ans révolus (15 ans sous certaines conditions) et avoir trouvé l’entreprise qui vous prendra en apprentissage.

Contenu de la formation

L'ensemble de la formation se déroule sur 2 ans, répartis entre enseignements théoriques et formation pratique (en scolaire : 14 semaines de stage au total ; en apprentissage, alternance entre cours et périodes en entreprise).

Au programme, des enseignements généraux (français, histoire-géographie, mathématique - sciences, EPS) et des enseignements professionnels (analyse d’une situation professionnelle et élaboration de solutions techniques de réalisation, réalisation d'ouvrages d'ossature en bois, réalisation d'une pièce complexe ou partie d'ouvrage d'ossature en bois ou structure bois).

Insertion professionnelle

Le titulaire de ce diplôme travaille au sein d'une entreprise de charpente ou de construction bois. Il intervient lors de la construction ou de la réhabilitation de bâtiments ou de locaux. Selon les chantiers, il travaille de façon autonome ou en équipe.

En atelier, il scie, assemble et traite les différentes pièces des ouvrages (charpentes, poutres, bardages, parquets, escaliers…) d'après les relevés et les croquis qu'il a réalisés. Sur le chantier, il pose les structures et les ossatures et installe les menuiseries et les fermetures extérieures.

Il sait choisir les matériaux (bois ou dérivés), organiser le chantier (préparation des matériels, mise en sécurité du chantier, tri des déchets…) et les diverses étapes de son travail. Par ailleurs, il est à même d'évaluer et de contrôler la qualité de l'ouvrage qu'il a réalisé.

De plus, étant amené à travailler en hauteur, il sera amené à respecter une série de règles de sécurité afin d’exercer dans de bonnes conditions.

Bon à savoir

Si le CAP charpentier bois permet un accès direct à l’emploi, une poursuite d'études est envisageable, notamment en mention complémentaire (MC zinguerie, MC parqueteur), en bac pro (bac pro technicien constructeur bois, bac pro technicien de fabrication bois et matériaux associés, bac pro technicien d'études du bâtiment option études et économie, bac pro technicien du bâtiment : organisation et réalisation du gros œuvre, bac pro technicien menuisier-agenceur) ou en brevet professionnel (BP charpente bois).

Niveau CAP : CAP encadreur (2 ans)

Le CAP encadreur se prépare en 2 ans après la classe de 3e, en lycée professionnel ou en CFA.

En Île-de-France, 1 établissement (CFA) propose ce CAP en apprentissage.

Conditions d’accès

L’admission en CFA se fait sur dossier scolaire et, pour certains établissements, sur entretien de motivation. Vous devez vous inscrire directement auprès du CFA qui vous intéresse.

Bon à savoir : pour vous inscrire en CFA, vous devez avoir 16 ans révolus (15 ans sous certaines conditions) et avoir trouvé l’entreprise qui vous prendra en apprentissage.

Contenu de la formation

L'ensemble de la formation se déroule sur 2 ans, répartis entre enseignements théoriques et formation pratique (alternance entre cours et périodes en entreprise).

Au programme, des enseignements généraux (français, histoire-géographie, mathématique - sciences, EPS, anglais), des enseignements professionnels (exécution d’encadrements, technologie de spécialité) et des enseignements artistiques (histoire des styles, dessin d’art, dessin appliqué).

Insertion professionnelle

Le titulaire de ce CAP fabrique sur mesure des cadres classiques ou contemporains. Sa clientèle est constituée de peintres, de collectionneurs, d'antiquaires, de musées et de particuliers. Il choisit les moulures, les baguettes et les cartons qu'il travaille et assemble pour mettre en valeur une œuvre (tableau, gravure…), qu'elle soit plane ou en volume. Il peut aussi restaurer des encadrements plus anciens.

Dans son activité, l'encadreur doit rester attentif au désir du client et le conseiller. Il doit se montrer particulièrement créatif et posséder les qualités d'un bon gestionnaire pour résister à la concurrence de la grande distribution.

Bon à savoir

Si le CAP encadreur permet un accès direct à l’emploi, une poursuite d'études est envisageable en bac pro (bac pro technicien constructeur bois, bac pro technicien de fabrication bois et matériaux associés, bac pro technicien menuisier-agenceur).

Niveau bac : bac pro technicien menuisier agenceur (3 ans)

 

agent-de-prod-industrielle-de-mobilier-et-menuiserie_383x209.jpgLe bac pro technicien menuisier agenceur (TMA) se prépare en 3 ans après la classe de 3e, en lycée professionnel ou en CFA.

Sous certaines conditions peuvent être admis directement en en classe de 1ère de de ce bac pro les élèves titulaires d’un CAP industriel, ainsi que les élèves de classe de 1re STI2D dans certaines spécialités.

En Ile-de-France, 21 établissements (lycées professionnels et CFA) préparent au bac pro TMA, dont 2 sites vous offrent la possibilité de vous former en apprentissage. A la rentrée 2013, 340 jeunes franciliens ont intégré cette formation, presque exclusivement des garçons.

Conditions d’accès

L’admission en lycée professionnel se fait sur dossier scolaire et après avis du conseil de classe de 3e, via la procédure d’affectation automatisée Affelnet. Si vous êtes en terminale de CAP, vous devez remplir un dossier spécifique.

L’admission en CFA se fait sur dossier scolaire et, pour certains établissements, sur entretien de motivation. Vous devez vous inscrire directement auprès du CFA qui vous intéresse.

Bon à savoir : pour vous inscrire en CFA, vous devez avoir 16 ans révolus (15 ans sous certaines conditions) et avoir trouvé l’entreprise qui vous prendra en apprentissage.

Contenu de la formation

L'ensemble de la formation se déroule sur 3 ans, répartis entre enseignements théoriques et formation pratique (en lycée pro : 22 semaines en entreprise au total ; en CFA, alternance entre cours et périodes en entreprise).

Au programme, des enseignements généraux (français, mathématiques et sciences physiques, anglais, histoire-géographie et éducation civique, arts appliqués et culture artistique, EPS, prévention, santé et environnement) et des enseignements professionnels (travaux pratiques, technologie, dessin de construction, économie et gestion).

Insertion professionnelle

Le titulaire du bac pro TMA intervient en atelier et sur chantier pour fabriquer et mettre en oeuvre différents ouvrages de menuiserie extérieure et intérieure ainsi que des aménagements (décoration) de pièce, bureau, cuisine, salle de bains, magasin, salle d’exposition, lieux de réunion… Il travaille le plus souvent comme technicien-menuisier ou menuisier-agenceur.

Porté par les nouvelles préoccupations environnementales et les progrès techniques, l'engouement pour l'éco-matériau qu'est le bois se ressent en Ile-de-France. Le bac pro technicien menuisier agenceur répond aux besoins des entreprises tant au niveau de l’expertise technique sur chantier que de l’encadrement.

Bon à savoir

Si le bac pro TMA permet un accès direct à l’emploi, une poursuite d'études est envisageable, notamment en BTS agencement de l'environnement architectural, BTS aménagement finition ou BTS systèmes constructifs bois et habitat.

Niveau bac : bac pro technicien constructeur bois (3 ans)

Le bac pro technicien constructeur bois se prépare en 3 ans après la classe de 3e, en lycée professionnel.

Sous certaines conditions peuvent être admis directement en classe de 1re de bac pro technicien constructeur bois les élèves titulaires d'un CAP du secteur Bois 

En Île-de-France, 2 établissements (lycées professionnels) préparent au bac pro technicien constructeur bois.

Conditions d’accès

L’admission en lycée professionnel se fait sur dossier scolaire et après avis du conseil de classe de 3e via la procédure d’affectation automatisée Affelnet. Il s’agit d’une procédure informatisée, gérée par votre académie de rattachement, où vous formulez des vœux d'inscription qui correspondent chacun à un établissement. Un vœu = un lycée. Pour cela il vous suffit de vous rendre sur le site de votre académie de rattachement.

Contenu de la formation

L'ensemble de la formation se déroule sur 3 ans, répartis entre enseignements théoriques et formation pratique (en lycée pro : 22 semaines en entreprise au total).

Au programme, des enseignements généraux (mathématiques, sciences physiques, français, anglais, histoire-géographie, arts appliqués et éducation artistique, EPS) et des enseignements professionnels (analyse technique d'un ouvrage, préparation d'une fabrication et d'une mise en œuvre sur chantier, réalisation et suivi des ouvrages en entreprise, fabrication d'un ouvrage, mise en œuvre d'un ouvrage sur chantier).

Insertion professionnelle

Le titulaire de ce bac pro travaille en tant que charpentier bois ou menuisier. Il intervient en atelier et sur chantier pour fabriquer et mettre en œuvre des ouvrages de structure, d'ossature et de charpente en bois ou en matériaux dérivés du bois.

Son activité consiste à préparer le processus de réalisation d'un ouvrage à partir du dossier architectural, des concepts et des normes de la construction bois et des contraintes de l'entreprise. Il réalise les ouvrages selon les techniques et procédés courants de préfabrication et de mise en œuvre de la charpente et de la construction bois. Il organise, anime et gère le suivi de la réalisation d'un chantier de construction bois dans le cadre d'une équipe de plusieurs ouvriers et compagnons professionnels.

Le technicien constructeur exerce son activité dans les entreprises artisanales ou industrielles qui fabriquent et installent des ouvrages de structure, d'ossature et de charpente en bois et dérivés, dans les domaines du bâtiment, de l'habitat et de l'environnement.

Bon à savoir

Si le bac pro technicien constructeur bois vise un accès direct à l’emploi, une poursuite d'études est possible, en BTS systèmes constructifs bois et habitat notamment.