Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Sciences Po Paris rend hommage à son "réformateur"

Sciences Po Paris rend hommage à son "réformateur"

Richard Descoings, le directeur de Sciences Po, est mort le 3 avril à New-York. Durant les 16 ans passés à la tête de la grande école de la rue Saint-Guillaume, ce visionnaire anticonformiste a multiplié les réformes.


Le 05/04/2012

 

Ouverture de l’école aux lycéens des zones d’éducation prioritaire ainsi qu’aux étudiants étrangers, multiplication des masters, internationalisation des cursus, modulation du montant des droits d'inscription en fonction des revenus des parents, création de campus en province, réforme du concours d’entrée… En 16 ans et 4 mandats, Richard Descoings a profondément fait évoluer le visage et l’esprit de l’Institut d'Etudes Politiques de Paris.

 

La plus médiatique des réformes mises en œuvre par cet homme de défis, diplômé de l’ENA et passionné par le service public, est certainement celle des recrutements. L'ouverture de l'école à des lycéens originaires de zones d'éducation prioritaire, il y a 11 ans, constitue désormais un succès reconnu : ces derniers se sont bien intégrés à l'esprit maison et leur devenir professionnel est semblable à celui de leurs condisciples entrés sur concours, dossier ou mention au bac.

 

Cette voie alternative a permis, entre 2001 et 2011, le recrutement de 733 jeunes dont 25 % d’enfants d'ouvriers et 20 % d'employés.

 

Sciences Po en chiffres
Sciences Po  est une université française sélective spécialisée en sciences humaines et sociales. Elle accueille chaque année 10 000 étudiants, dont 40 % d’étudiants étrangers. 3 niveaux de formation sont proposés : collège universitaire (7 campus), 20 masters, 5 programmes doctoraux. Sciences Po Paris compte 350 universités partenaires avec lesquelles elle propose 35 doubles diplômes.

 

A l’annonce du décès de leur directeur, des centaines d’élèves se sont retrouvés rue Saint Guillaume pour rendre hommage à celui qu'ils surnommaient affectueusement «Richie» et dont ils louaient l'humanité et l'engagement. A ce jour, la cause du décès de Richard Descoings reste inconnue.

 

Patricia Holl