Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • L’Ile-de-France, première région en nombre d’emplois dans l’économie sociale et solidaire

L’Ile-de-France, première région en nombre d’emplois dans l’économie sociale et solidaire

Malgré un contexte économique dégradé, l’économie sociale et solidaire francilienne crée toujours des emplois.


Le 04/01/2012

 

L’économie sociale et solidaire regroupe l’ensemble des coopératives, mutuelles, associations et fondations dont les activités de production de biens et de services ne visent pas l’enrichissement individuel mais le partage et la solidarité au bénéfice de l’homme.

 

L’économie sociale et solidaire participe à l’insertion des publics en difficulté, aide au financement des projets collectifs, crée du lien social et dynamise les territoires.

 

Avec 31 600 établissements employeurs et 380 400 salariés, l’économie sociale et solidaire occupe une place de choix sur le territoire francilien.


Les associations (300 000 salariés) constituent le principal employeur de l’économie sociale et solidaire francilienne.

 

Les 4 champs d’activités qui emploient le plus de salariés sont l’action sociale (31 % des salariés), l’enseignement (17 %), les activités financières et d’assurance (11 %) et la santé (10 %)

 

Parmi les professions les plus présentes dans l’économie sociale et solidaire en Ile-de-France, on peut citer les infirmiers en soins généraux, les éducateurs spécialisés, les formateurs et animateurs de formation continue, les employés administratifs qualifiés des autres services des entreprises, les aides-soignants, les agents de services hospitaliers, les animateurs socio-culturels et de loisirs, les moniteurs et éducateurs sportifs, les sportifs professionnels, les aides à domicile, les aides ménagères et les travailleuses familiales.

 

Les salariés dans l’économie sociale et solidaire travaillent moins souvent à temps complet (68 %) que dans le reste de l’économie privée (83 %). De la même manière, ils sont proportionnellement moins nombreux à être en CDI (76 %).

 

Les femmes occupent une place primordiale dans l’économie sociale et solidaire. Représentant près de 65 % des effectifs, elles sont présentes dans tous les secteurs d’activités. Elles sont proportionnellement plus nombreuses à être en CDI (79 %) que les hommes (71 %).

 

L’économie sociale et solidaire régionale a connu une tendance d’évolution positive en termes d’emplois entre 2008 et 2009, alors que l’on constate une tendance à la baisse dans le reste de l’économie privée.

 

Toutefois, l’économie sociale et solidaire pourrait être affectée par la crise actuelle comme le reste de l’économie privée, mais dans des délais plus lents. Compte tenu de leur mode de contractualisation avec les pouvoirs publics, les associations pourraient notamment être impactées par l’évolution des ressources budgétaires.

 

Pour en savoir plus, consultez le Panorama de l’Observatoire de l’économie sociale et solidaire en Ile-de-France (décembre 2011).

 

Patricia Holl