Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Se réorienter après un 1er semestre dans le supérieur, c’est possible !

Se réorienter après un 1er semestre dans le supérieur, c’est possible !

Les étudiants inscrit en 1re année de prépa, de BTS, de DUT ou de licence et qui souhaitent changer de voie ont la possibilité de s’inscrire dans une nouvelle formation au 2e semestre, à condition d’anticiper cette réorientation...


19/12/2011

 

Après un 1er semestre de cours, il n’est pas rare que des étudiants remettent en cause leur choix initial d’études supérieures et souhaitent se réorienter pour différentes raisons personnelles : difficultés à suivre, besoin de plus d’encadrement, formation trop théorique ou ne correspondant pas à leurs attentes, choix insuffisamment réfléchi, désir de se projeter plus précisément dans un métier, souhait de se former en alternance...

 

Avant d’envisager une nouvelle filière de formation, une phase de réflexion est indispensable afin de ne pas répéter une situation identique et de se lancer dans une voie durable conduisant à la réussite d’un projet professionnel. Il s’agit de bien connaître le programme de la nouvelle formation, ses exigences et ses débouchés professionnels, ainsi que les poursuites d’études possibles.

 

En dehors des attentes personnelles, il faut aussi que la voie choisie corresponde aux capacités de l’étudiant et qu’il possède les prérequis demandés (par exemple niveau en langues ou en maths...).

 

Les étudiants qui se réorientent en cours d’année doivent aussi avoir conscience des efforts supplémentaires qu’ils auront à fournir, étant donné qu’ils n’auront pas suivi les cours du 1er semestre...

 

Quel que soit le choix envisagé, les étudiants ne doivent pas abandonner la formation en cours sans s’être présentés aux examens.

 

Le travail fourni durant le1er semestre, ainsi que le parcours antérieur de l’étudiant, sa motivation et la préparation de son nouveau projet, seront en effet pris en compte par la commission chargée d’examiner son dossier de réorientation. Ses membres sont nommés par le Président de l’université.

La validation d’acquis des enseignements du 1er semestre est soumise à l'examen de l'équipe pédagogique de la filière d’accueil.

 

Encadré par larrêté du 9 avril 1997, le droit à la réorientation précise que chaque université est tenue de mettre en place des dispositifs d’accueil.

 

Pour être accompagnés et réussir leur réorientation, les étudiants peuvent se tourner vers leurs directeurs des études, leurs enseignants référents ou les conseillers des universités (SCUIO).

 

Un document récapitulatif, intitulé « Réorientations dans l'enseignement supérieur en Ile-de-France », a été réalisé par le CIO des enseignements supérieurs de l'Académie de Paris.

 

Indispensable, ce document recense l'ensemble des dispositifs mis en place par les universités en région parisienne pour aider les étudiants dans leurs démarches de réorientation vers un DEUST, un DUT, un BTS à temps plein ou en alternance, ou une autre formation....

 

En dépit du découpage en semestre de l’année universitaire dans le cadre du schéma LMD (licence/master/doctorat), l’université ne propose pas de véritable « rentrée» au second semestre. Pour bénéficier d’une réorientation, les étudiants doivent obligatoirement avoir été inscrits en début d’année dans un établissement d’enseignement supérieur et faire une demande. Celle-ci ne pourra être satisfaite, en cas de changement d’université, qu’avec l’accord des universités d’origine et d’accueil...

 

Seulement 5 % des inscrits à l’université réussissent à se réorienter en cours d'année !

 

Rappelons que le 1ersemestre, très court, ne permet pas toujours aux étudiants de s’adapter à un nouvel environnement de travail qui mise beaucoup sur leur autonomie.

 

Annie Poullalié