Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Les visiteurs médicaux sur la sellette

Un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales propose de supprimer cette profession jugée trop partiale.


Le 24/06/2011

 

Salariés des laboratoires pharmaceutiques, les visiteurs médicaux rendent visite aux médecins, hôpitaux et officines afin de leur présenter les nouveaux médicaments mis au point, ou les modifications apportées à des produits anciens.


Dans un rapport publié mardi 21 juin, l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS), qui souhaite limiter le pouvoir de l’industrie pharmaceutique sur les médecins, reproche aux visiteurs médicaux de promouvoir certains médicaments plutôt que d’autres. Par ailleurs, les visiteurs médicaux minimiseraient parfois les effets secondaires des médicaments qu’ils présentent. Pour mettre fin à ces dérives, l’Igas préconise tout simplement de supprimer cette profession.

 

Aujourd’hui, 18 000 visiteurs médicaux travaillent en France (dont 1 sur 4 en région parisienne). En 2004, ils étaient 24 000, et devraient être 16 000 d’ici trois ans. Cette érosion des effectifs est une conséquence du développement des médicaments génériques, dont il n'est pas utile de faire la promotion. Par ailleurs, les méthodes de travail des visiteurs médicaux évoluent, avec un recours plus fréquent aux « visites téléphoniques ».

 

La profession de visiteur médical est très réglementée : seuls les candidats ayant suivi une formation spécifique de niveau bac + 2/bac + 3 (DU ou licence pro) reconnue par le CPNVM, comité professionnel national de la visite médicale, peuvent obtenir la carte professionnelle indispensable pour exercer ce métier. La formation est délivrée par certaines université et écoles privées.

 

Xavier Bertrand, le ministre de la Santé, rejette quant à lui l’idée de supprimer le métier de visiteur médical, envisageant plutôt une refonte de la profession.

 

Il propose notamment l'interdiction de la visite médicale dans un cadre individuel (visiteur médical/médecin), émettant le souhait qu’à l’avenir, les laboratoires présentent leurs produits dans un cadre collectif à l'hôpital, à titre expérimental. 

 

Patricia Holl