Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Découvrez la 1re enquête universitaire d’insertion des diplômés de masters

Découvrez la 1re enquête universitaire d’insertion des diplômés de masters

Avec l’appui des universités, le ministère de l'Enseignement supérieur a réalisé la 1re enquête nationale sur l'insertion professionnelle des bac + 5.


Le 29/04/2011


Depuis la loi de 2007 sur l'autonomie des universités, l'insertion professionnelle et l'orientation sont devenues de nouvelles missions pour les universités aux côtés de la formation et de la recherche. 

 

Jusqu’ici, seules quelques universités menaient leur propre enquête concernant l’insertion de leurs diplômés sur le marché du travail. Leur méthodologie n'était pas harmonisée et les résultats n'étaient donc pas comparables.

 

Le ministère de l'Enseignement supérieur a décidé de réaliser une grande enquête nationale sur le devenir de l’ensemble de ses diplômés. L’enquête a été menée par les universités, selon un tronc commun de questions destinées à garantir la comparaison des résultats entre les établissements. Les 1ers résultats concernent les diplômés de master.

 

Les indicateurs d'insertion professionnelle retenus pour cette enquête ont été élaborés en collaboration avec :

 

- la conférence des présidents d'université ; 

- le délégué interministériel à l'orientation ;

- le CEREQ, Centre d'études et de recherches sur les qualifications.

 

Ces indicateurs ont pour objectif  d'évaluer la situation professionnelle des étudiants 30 mois (durée jugée nécessaire pour amortir l'effet de la crise récente) après avoir obtenu leur diplôme.

 

L'enquête, réalisée entre décembre 2009 et juillet 2010, a été menée auprès de 43 000 diplômés de master de la session  2007, de nationalité française, ayant obtenu leur diplôme en formation initiale et n’ayant pas poursuivi ou repris des études dans les 2 années suivant l’obtention du master.

 

Les résultats donnent les taux d'insertion professionnelle des étudiants par université, par grand domaine et par discipline.


Quatre grands domaines disciplinaires ont été définis :

 

- droit-économie-gestion ;

- lettres-langues-arts ;

- sciences humaines et sociales ;

- sciences-technologies-santé.

 

Vous trouverez les résultats de l’enquête 2010 sur le site du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

 

Le tableau disponible en téléchargement présente pour chaque université ayant participé à l’enquête l’effectif de la base d’enquête (nombre de diplômés à interroger), le taux de réponses exploitables, le nombre de répondants en activité, et les taux d’insertion (taux d’actifs en emploi) par université, et par domaine et discipline de formation.

 

L'enquête apporte des indications sur l'insertion mais également sur le niveau de recrutement, le statut de l'employeur (fonction publique, entreprise privée...) et la part des contrats à durée indéterminée.


Le taux d’insertion professionnelle des diplômés de master de 2007, c’est-à-dire la part des diplômés occupant un emploi, s’élève à 91,4 % au niveau national, avec cependant certaines disparités selon les domaines : 87 % pour lettres-langues-arts, 90 % pour sciences humaines et sociales, 92 % pour  droit-économie-gestion et sciences-techniques-santé.

 

Ce sont des taux presque comparables à ceux des grandes écoles. Selon le dernier baromètre de la Conférence des grandes écoles,  près de 92 % des diplômés des grandes écoles d’ingénieurs et de commerce ont un emploi un an après leur sortie.

 

Annie Poullalié