Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Mademoiselle fait Centrale… et le clame !

Mademoiselle fait Centrale… et le clame !

Dédié aux filles, ce site web original a pour objectif d’encourager les lycéennes à s’engager dans des études d’ingénieurs.


Le 11/03/2011


Au premier coup d’œil, on dirait le blog d’une étudiante malicieuse qui a décidé de raconter sa vie à l’Ecole Centrale.

 

Mais en y regardant de plus près, on se rend compte que Mademoiselle C, la jeune centralienne qui signe les billets publiés sur Mademoiselle fait Centrale, est une pure fiction. Ou plus exactement, qu’il s’agit d’un personnage inventé par l’Ecole Centrale pour séduire les jeunes filles, encore trop peu nombreuses à se former dans cette école prestigieuse : on y trouve près de 5 fois plus de garçons que de filles !


Bien sûr, on aurait préféré que Mademoiselle C existe vraiment. Mais malgré tout, le site est plutôt attrayant.

 

Il faut dire que la personnalité de Mademoiselle C, étudiante dynamique et bonne vivante, qui aime « les dîners entre copains dans des petits bistrots, les romans anglais et les films d’horreurs, faire la grasse mat’, gagner au tennis et collectionner les lunettes de soleil », est crédible et attachante.

 

A travers ses billets d’humeurs et d’humour, Mademoiselle C apporte de précieux conseils aux lycéennes qui voudraient suivre la même voie qu’elle en s’engageant dans une formation d’ingénieur, à Centrale ou ailleurs.

 

Son franc-parler échappe aux discours convenus  sur les écoles d’ingénieurs. Naturellement, Mademoiselle C souligne que Centrale est  « une formation à 360° », où l’on « fait des études passionnantes, généralistes, qui couvrent  un spectre très large de connaissances et préparent au monde de l’entreprise. » Mais elle indique également que l’école lui offre « la possibilité de pratiquer une centaine de sports (aviron, rugby, tennis…) gratos ! ». Et que côté garçons, les filles ont l’embarras du choix. « Et en plus, ils sont plutôt intelligents ! », précise-t-elle.

 

Mademoiselle fait Centrale propose aussi des témoignages de (vraies) centraliennes et de femmes ingénieures, ainsi qu’un porte-folio avec des portraits photo d’étudiantes et des vues du campus verdoyant de Centrale.

 

Enfin, le site rappelle les différentes modalités d’accès à l’école et présente les bourses Sébastienne Guyot, mises en place à la rentrée 2010 : elles ont pour vocation d’assurer chaque année la prise en charge complète de la scolarité de 5 étudiantes sur critères sociaux et de motivation.

 

A l’image, Mademoiselle C est incarnée par un personnage de BD féminin et séduisant, dessiné par Anne-Lise Nalin, une talentueuse illustratrice d’à peine 18 ans. Vraiment, les filles assurent !

 

Patricia Holl