Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Les métiers par ceux qui les exercent

Dans son hors-série de janvier, le magazine Alternatives Economiques brosse les portraits d’une cinquantaine de professionnels. Passionnant.


Le 19/01/2011

 

Une fois n’est pas coutume, pas de statistiques ni d’avis d’experts dans ce hors-série réalisé en partenariat avec l’Onisep : la rédaction d’Alternatives Economiques a choisi de privilégier l’enquête de terrain.


Cette enquête a été réalisée dans 15 organisations de tailles et de statuts variés (PME, multinationales, associations, collectivités, commerces de détail, etc.), couvrant  une grande diversité de secteurs d’activité : agriculture, bâtiment, industrie, services aux entreprises, services aux personnes, administration, etc.

 

Après avoir expliqué  le « métier » de l’organisation et son positionnement stratégique, le magazine évoque les ressources humaines sur lesquelles elle s’appuie et montre comme le travail y est globalement organisé. Ce préambule permet de bien comprendre où et comment se situent les professionnels qui prendront la parole par la suite.

 

Pour chaque structure, 2 à 4 professionnels sont mis en avant. Chacun revient sur sa formation, son parcours professionnel et les raisons qui l’ont amené à choisir ce métier. Puis il explique le déroulement de sa journée de travail et la spécificité de sa fonction.

 

Les portraits sont concrets et vivants. Ils s’appuient largement sur des faits objectifs (les horaires de travail, les tâches effectuées, etc.), mais accordent aussi une large part au ressenti de la personne (les difficultés rencontrées, les motifs de satisfaction, les relations avec les collègues, etc.).

 

A la fin de chaque portait, les activités et compétences du témoin sont comparées avec celles décrites  dans la fiche métier de Pôle emploi correspondant le mieux au métier exercé. Une fourchette de salaire est également donnée à titre indicatif.

 

Cette enquête permet de mieux connaître ou de découvrir des métiers tels que chargé de mission en installation agricole, ingénieure commerciale, directeur administratif et financier, mécanicien, chauffeur-livreur, dirigeant d’entreprise, conseillère clientèle, pâtissier, psychologue clinicienne, etc.

 

Elle montre aussi qu’en dépit du poids de la formation, aucun parcours n’est écrit à l’avance. Nombre de personnes interrogées ont des métiers auxquels leurs études ne les prédestinaient pas, tant au niveau de l’activité que des responsabilités exercées.

 

L’enquête souligne également l’importance des réseaux sociaux, notamment pour être embauché dans une PME. Enfin, elle indique que les métiers supports (secrétaire, comptable, etc.) s’exercent de manière très différente selon la taille des structures.

 

L’equête Les métiers par ceux qui les exercent est disponible en kiosque (hors-série poche n°47, janvier 2011), au prix de 9.50 euros.

 

 

Patricia Holl