Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Mieux se repérer dans les métiers des jeux vidéo

Mieux se repérer dans les métiers des jeux vidéo

Afin de valoriser les métiers du secteur des jeux vidéo et de permettre aux organismes concernés de mieux appréhender l’emploi, la formation et la gestion des carrières, l’Aract Ile-de-France et Capital Games ont travaillé ensemble à l’élaboration d'un document de référence.


Le 13/01/2011

 

Il aura fallu 3 ans de travail et d’échanges pour que le premier référentiel des métiers des jeux vidéo prenne forme. Entrepreneurs du secteur, salariés, syndicats de salariés et écoles ont été sollicités par les porteurs du projet (l’ARACT Ile-de-France et Capital Games) pour nourrir les réflexions et voir la création de 10 fiches métiers.

Dix métiers à découvrir 

 

  • game designer : il imagine le jeu dans son ensemble ;
  • directeur artistique : il est responsable de tout l’aspect visuel du jeu ;
  • programmeur jeu : il développe les comportements interactifs de tous les objets du jeu ;
  • programmeur technique : il développe ou adapte le moteur de jeu ;
  • level designer : il conçoit les niveaux du jeu en créant des cartes et en mettant en place une série d'événements et d'obstacles qui rythmera la progression du joueur ;
  • graphiste/illustrateur : il met en image les idées visuelles des designers ;
  • modeleur : il réalise les modèles des personnages, des objets, des décors ;
  • animateur : il donne vie aux personnages, aux objets, aux décors du jeu ;
  • testeur : il est chargé de repérer les different types de défauts du jeu ;
  • sound designer : il est l’architecte de tout l’habillage sonore du jeu.

 

Cette édition du référentiel ne s’intéresse qu’aux métiers de production du jeu vidéo. Toutefois, il est prévu qu’à terme, l’ensemble des métiers qui composent ce secteur, des plus récents (community manager) aux plus transversaux (chef de projet, responsable marketing, business developper) soient référencés.

Zoom sur le secteur des jeux vidéo

 

Par ailleurs, en juillet dernier, l'observatoire français du jeu vidéo livrait ses premiers résultats sur l'industrie française de la production de jeux vidéo.

« La plupart des entreprises sont actives dans plusieurs activités du jeu vidéo : 84,4 % des entreprises répondantes déclarent avoir une activité de création et de développement ; 36,5 % ont une activité d'édition ; 13,5 % une activité de distribution et 13,5 % une activité de « middleware » (logiciels).

Les entreprises du secteur du jeu vidéo sont de taille modeste. Au 1er janvier 2010, 55,2 % d'entre elles emploient moins de 10 salariés permanents. Ce taux est toutefois en diminution par rapport aux années antérieures. Plus de 82 % des entreprises travaillent avec des salariés en contrat à durée indéterminée en 2009 (69,8 % en 2008). Le CDI est ainsi largement répandu.

Le marché des jeux en ligne pour PC est en pleine expansion. En 2009, 37,5% des entreprises interrogées déclarent travailler sur ce segment contre 26 % en 2008.

Le marché des jeux en ligne pour consoles est également en plein essor : Si 9,4 % des entreprises développaient sur ce créneau en 2008 comme en 2009, les prévisions s'établissent à 20,8 % pour 2010.

L'évolution la plus spectaculaire concerne le marché des jeux vidéo pour téléphones mobiles pour lequel en 2008 seulement 10,4 % des entreprises développaient en 2008, 25 % en 2009 et 40,6 % prévoient de développer sur ces plateformes en 2010.

Dans le même temps le marché traditionnel offline séduit moins les entreprises françaises car prévoient d'être 34% de moins en 2010 à développer sur ces plateformes par rapport à 2008. »

 

Sandrine Damie



A découvrir :
- le référentiel à télécharger
- le portail de l’emploi des industries de l’informatique, de l’image et des jeux vidéo
- le syndicat national des jeux vidéo