Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Moins de contrats d’apprentissage en 2011 ?

Moins de contrats d’apprentissage en 2011 ?

Les chefs d’entreprise sont très attachés à l’apprentissage… mais ils déclarent qu’ils auront moins recours à ce dispositif en 2011.


Le 12/01/2011

 

La crise économique a des effets retardés sur l’apprentissage. C’est ce que montre un récent sondage Ipsos[1] réalisé à la demande d’Apprentis d’Auteuil[2].

 

La très grande majorité des dirigeants de PME (95 %) sont convaincus que l’apprentissage est un outil efficace pour favoriser l’insertion des jeunes. Plus de 7 sur 10 considèrent que l’apprentissage est une manière de recruter des collaborateurs directement opérationnels. Voilà pour les bonnes nouvelles.

 

En revanche, en ce qui concerne les prévisions de recrutement en contrat d’apprentissage, l’enthousiasme retombe. 66 % des chefs d’entreprise affirment  en effet qu’ils auront moins recours à l’apprentissage en 2011. Parmi eux, 38 % prévoient même de signer  « beaucoup » moins de contrats d’apprentissage  au cours de l’année à venir.

 

Les difficultés économiques que connaissent bon nombre d’entreprises françaises n’expliquent qu’en partie ces ternes prévisions. Il reste en effet de nombreux freins à l’apprentissage, dont la crise accentue probablement l’impact. Parmi ceux-ci, sont cités par les employeurs l’insuffisante adaptation des apprentis au monde de l’entreprise, la méconnaissance du dispositif, la charge salariale et la complexité des formalités administratives à effectuer.

 

Pour réduire les effets de la crise sur l’apprentissage, le Gouvernement a pris différentes mesures de soutien (primes pour l’embauche, dispositif zéro charge, etc.) dès 2009. Selon ses prévisions, grâce à ces aides, 316 565 contrats d’apprentissage devraient être signés en 2011, soit près de 6 000 contrats de plus qu’en 2010.

 

Espérons donc que 2011 sera malgré tout un bon cru pour l’apprentissage !

 

Patricia Holl

 


[1] Sondage réalisé par téléphone entre le 30 novembre et le 13 décembre 2010 auprès de 301 dirigeants de PME de 10 à 499 salariés.

[2] Anciennement nommée Fondation des apprentis d’Auteuil, Apprentis d’Auteuil est une fondation reconnue d’utilité publique qui forme 13 000 jeunes en difficulté chaque année.