Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Le collège Pablo-Neruda d’Aulnay-sous-Bois passe à la télé !

Le collège Pablo-Neruda d’Aulnay-sous-Bois passe à la télé !

L’établissement sert de décor au téléfilm « La Fracture » (France 2) qui évoque la misère sociale dans les banlieues et le phénomène de ghettoïsation.


Les élèves du collège Pablo-Neruda ont eu la primeur de l’événement puisqu’une avant-première de « La fracture » a été organisée début novembre, à Aulnay-sous-bois (93), en présence de son réalisateur, Alain Tasma.

 

Ce soir mardi, c’est en famille et à la télévision qu’ils pourront regarder « leur » film, diffusé sur France 2 à 20h35.

 

La Fracture s’inspire du dernier livre de Thierry Jonquet, auteur de romans noirs décédé en 2009. Il raconte la première rentrée d’une jeune prof, Anna, et sa rencontre avec Lakdar, un élève doué dont le rêve est brisé par une erreur médicale. Sur fond de violence ordinaire et d’intégrisme, Anna découvre la réalité du métier de prof et assiste, impuissante, au naufrage de Lakdar. La fracture est un film cru et désespéré. Parce qu’il s’empare sans angélisme de thèmes aussi sensibles que l’antisémitisme, c’est aussi un film qui dérange.

 

Le tournage de La Fracture au Collège Pablo-Neruda a duré 9 jours, en avril dernier. En acceptant de recevoir l’équipe de tournage, la principale du collège, Christine Deuve, avait posé une condition : qu’un maximum d’élèves puisse participer au film. Au total, ce sont 80 élèves qui ont été retenus pour jouer les figurants. Sept d’entre eux ont même eu le bonheur de donner la réplique aux acteurs du film, parmi lesquels Samy Seghir, la vedette du film «  Neuilly sa mère ! », qui joue le rôle de Lakdar.

 

« Je voulais que ce tournage change l’image du collège et que les enfants à qui l’ont faisait confiance se montrent à la hauteur, ce qu’ils ont fait. Ils ont appris à donner et ils ont eu en retour », a confié Christine Deuve lors d’une interview accordée à Oxygène, l’hebdo des habitants d’Aulnay-sous-Bois.

 

Ce soir, la diffusion du téléfilm sera suivie d’un débat « Etre prof en banlieue », animé par Christophe Hondelatte.

 

Patricia Holl, le 30/11/2010