Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Un jeune Francilien sur 2 exerce un métier en lien avec sa formation

Un jeune Francilien sur 2 exerce un métier en lien avec sa formation

Une étude de l'OREF - IDF (*) fait la lumière sur le lien entre formation (du CAP au BTS), et emploi chez les jeunes lycéens franciliens, 7 mois après leur sortie du lycée.


Le 5/11/2010

 

Menée dans les 3 académies d'Ile-de-France par la DEPP (*), l'enquête annuelle IVA, insertion dans la vie active, porte sur la situation professionnelle des jeunes ayant quitté le lycée à la fin de la dernière année scolaire. Diplômés ou non, les jeunes concernés sortent de CAP, de BEP, de terminales (professionnelles, technologiques et générales) ou de BTS et s’insèrent majoritairement dans une grande variété de métiers.

 

Cette enquête montre que les premiers pas dans la vie active des jeunes sont très différents selon le niveau et la spécialité de formation suivie.


Parmi les formations bénéficiant d’un lien formation-métier étroit, certaines préparent à des métiers qui recrutent encore, traditionnellement, au niveau CAP/BEP : services aux personnes, coiffure/esthétique, bâtiment, énergie climatique, transport/logistique, hôtellerie/tourisme, agroalimentaire.

 

D’autres formations aboutissent à des professions dont la technicité s’est accrue et qui recrutent désormais de manière spécifique aux niveaux bac et BTS dans les spécialités comptabilité, secrétariat, commerce, mécanique auto, génie civil/construction/bois, santé.

 

En revanche, de nombreux métiers d'exécution dans l'industrie, le BTP et les services recrutent de manière souvent précaire des jeunes aux profils très variés.

Enfin les enquêtes d’insertion à plus long terme confirment les résultats de l'enquête IVA en montrant que 3 ans après leur sortie de formation, 1 jeune sur 2 n’occupe toujours pas un emploi auquel il a été préparé, et ce d'autant plus qu'il s'en est éloigné dès sa première expérience.

 

Le lien formation-métier ne tend pas donc à se resserrer au cours d'un parcours professionnel.

 

Il semble aussi que la satisfaction par rapport au parcours soit davantage liée à l’obtention d’un emploi stable (CDI) qu’à celle d’un emploi en adéquation avec la formation suivie.

 

Téléchargez l'étude de l'OREF.

 

Annie Poullalié

 

(*)Observatoire régional de l'emploi et de la formation d'Ile-de-France, département du GIP CARIF IDF

(*) Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance