Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Pharma, c’est pour qui ? Pour moi !

Cette campagne de communication montre la diversité des métiers accessibles à partir d’un diplôme de pharmacien.


L’Ordre des pharmaciens profite de la mise en place de la PACES, première année commune des études de santé, pour communiquer sur la filière pharmacie et présenter de façon attractive les métiers du secteur. Objectif : motiver les étudiants à choisir pharmacie par conviction, non pas par défaut, et anticiper la prochaine vague de départs à la retraite.

 

«  Le nombre d’étudiants en pharmacie s’est stabilisé, alors que nous pensions qu’il y aurait un engouement pour cette profession. Les jeunes ont encore beaucoup d’idées préconçues sur la pharmacie. Ils ignorent qu’à partir d’un même diplôme, on peut exercer de nombreux métiers, en officine bien sûr, mais aussi dans l’industrie, la Gendarmerie, l’humanitaire ou encore dans la presse professionnelle », souligne Jérôme Parésys-Barbier, président de section à l’Ordre des pharmaciens.

 

Le principal outil de cette campagne est une brochure téléchargeable intitulée Pharma, c’est pour moi ! Elle met en avant 5 métiers phares de la filière pharmaceutique : pharmacien de la biologie médicale, pharmacien de l’industrie, pharmacien de la distribution, pharmacien hospitalier et pharmacien d’officine.

 

Chaque métier fait l’objet d’une fiche détaillée présentant la fonction, le parcours de formation, les débouchés et les compétences clés. Des témoignages de pros évoquent également les points forts des 5 professions.

 

Pour ceux qui veulent aller plus loin, l’Ordre des pharmaciens propose également, toujours en ligne, un Guide des métiers de la pharmacie. Y sont présentés de manière synthétique près de 30 façons d’exercer après un diplôme de pharmacien ! Et à venir courant novembre, un court-métrage sur la profession qui devrait marquer les esprits…

 

«  A travers cette campagne, nous voulons repositionner la profession, montrer que le pharmacien travaille en coopération avec les autres professions de santé. Surtout, nous voulons dire aux jeunes qu’ils ne perdent par leur temps en choisissant cette voie », résume Jérôme Parésys-Barbier.

 

L’interview de Jérôme Parésys-Barbier a été réalisée le 24 septembre 2010