Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Les jeunes restent confiants dans leur avenir professionnel

Les jeunes restent confiants dans leur avenir professionnel

Un sondage réalisé pour Agefos-PME interroge les 15-29 ans sur leur perception du marché du travail, de l’emploi et de la formation.


Les jeunes Français restent résolument confiants pour leur avenir, aussi bien personnel que professionnel. Voici l’enseignement qui ressort d’un sondage Opinionway pour Agefos PME réalisé en début d’année auprès de 800 jeunes (étudiants, demandeurs d’emplois, salariés et apprentis) âgés de 15 à 29 ans.

 

Une grande majorité d’entre eux (81 %)  se déclare optimiste pour son avenir personnel et plus des trois quart (76 %) sont également optimistes pour leur avenir professionnel (chez les apprentis, cette part atteint même 82 %). Cela alors même qu’ils se montrent très sceptiques quant à l’avenir économique de la France : 15 % se déclarent très pessimistes et 53 % plutôt pessimistes.

 

Des jeunes attachés à la stabilité professionnelle


Les jeunes étudiants et apprentis sont aussi optimistes dans la perspective de trouver un emploi correspondant à leurs attentes à l’issue de leurs études. Ils sont ainsi 73 % à se déclarer confiant à trouver un emploi qui leur plaira ou dans lequel ils pourront évoluer professionnellement. La possibilité de trouver un emploi bien rémunéré leur semble néanmoins plus difficile (34 % ne sont pas vraiment confiants et 5 % pas du tout confiants).

 

Une fois entrés sur le marché du travail, l’ensemble des jeunes plébiscite la stabilité. Ils sont ainsi 54 % à penser que la possibilité d’avoir une carrière épanouie ne peut se faire sans être en CDI. Par ailleurs, ils sont nombreux à être prêts à envisager de faire le même métier ou de rester dans la même entreprise toute leur vie (respectivement 68 % et 65 % des jeunes interrogés).

 

La nécessité de se former pour anticiper les mutations professionnelles


Même s’ils aspirent à la stabilité, les jeunes Français n’ignorent pas pour autant les nouvelles réalités du marché du travail et sont prêts à y faire face. Une large majorité des jeunes interrogés (81 %) se déclare ainsi prête à exercer plusieurs métiers au cours de sa carrière professionnelle.  Ils sont également 29 % à estimer que leur métier pourrait disparaître à terme.

 

Pour acquérir de nouvelles compétences afin de changer de métier, les jeunes plébiscitent la formation continue : ils sont 61 % à déclarer privilégier cette solution, contre 29 % qui envisageraient de reprendre leurs études. Par ailleurs, ils sont 82 % à penser que le développement des outils numériques dans le monde professionnel impose aux salariés de se former tout au long de leur vie professionnelle.

 


Consulter les résultats du sondage.

 

Raphaëlle Pienne