Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Bilan du bac 2016

Alors que les élèves de terminale pensent déjà à leurs révisions pour le bac, la Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance a publié les résultats définitifs de la session 2016 du bac.


Le 10/05/2017

 

A la session 2016 du bac, 715 200 candidats se sont présentés, soit 11 300 de plus qu’à la session précédente. La hausse est surtout marquée dans la voie générale (+ 11 100). Il faut toutefois noter que, pour la première fois depuis 2005, l’effectif de la voie technologique est en légère progression (+ 1 500). A l’inverse, on constate une diminution faible dans la voie professionnelle (- 1 300).

Dans le même temps, la proportion de bacheliers dans une génération gagne 0,9 point dont 0,6 dans la voie générale. A la session 2016 du bac, 78,8 % d’une génération est titulaire du diplôme. La proportion de bacheliers dans une génération fluctue autour de 78 % depuis trois sessions.

 

Toutes voies confondues, avec 633 500 bacheliers, le taux de réussite augmente de 0,7 point et atteint 88,6 % à la session 2016.

 

Bon à savoir : cette progression est uniquement due à la voie professionnelle dont le taux gagne 2 points.

 

La quasi-totalité des candidats se présente au bac sous statut scolaire (94,6 %). Une part notable de candidats de la voie professionnelle le prépare cependant en formation continue ou en apprentissage (12,1 %).

 

Par ailleurs, dans les filières professionnelles, la moitié des candidats se concentrent dans 7 spécialités : Electrotechnique, énergie, équipements communicants et Systèmes électroniques numériques dans le secteur de la production, et Gestion-administration, Commerce, Accompagnement, soins et services à la personne-en structure, Services aux personnes et aux territoires et Accueil-relation clients et usagers dans les services.

 

Zoom sur l'Ile-de-France

 

Les académies d’Ile-de-France (tout comme celles de Corse, de Lyon et de Toulouse) font partie de celles où l’espérance d’obtenir le bac pour un élève de sixième sous statut scolaire est globalement la plus forte à la session 2016. Les voies générale et technologique y sont aussi largement prépondérantes et la voie professionnelle pèse peu.

 

Cette espérance est de 80 % pour les lycéens franciliens contre 54,8 % pour la Guyane.

 

Vous pouvez consulter les indicateurs des résultats par lycée sur le site ministériel :

http://www.education.gouv.fr/pid23933/indicateurs-resultats-des-lycees.html

 

Sandrine Damie