Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Lutter contre l'échec scolaire

Le thème de la 9e Journée du Refus de l’Echec Scolaire (JRES) porte sur la question du numérique comme levier contre l’échec scolaire. Zoom sur les pratiques des collégiens.


Le 07/11/2016

 

Depuis plusieurs années, le baromètre de l’AFEV sur le rapport à l’école des enfants en quartier prioritaire s’intéresse à la question du numérique parmi d’autres thématiques (rapports avec leurs pairs, avec les enseignants, implication des parents, stress, etc.).

 

Cette année, le thème de la 9e Journée du Refus de l’Echec Scolaire (JRES) porte sur la question du numérique comme levier contre l’échec scolaire. L’enjeu n'est plus l’accès inégal aux ordinateurs, mais bien les manières inégales dont ceux-ci sont utilisés. L’apprentissage de ces compétences numériques est donc stratégique.

 

L’enquête a été menée en mai et juin 2016 auprès de 548 jeunes collégiens scolarisés en réseau d’éducation prioritaire (REP).

 

 

Des collégiens majoritairement connectés

 

Le niveau d’équipements technologiques des collégiens scolarisés en réseau d’éducation prioritaire est important : il n’existe pas à ce titre de fracture numérique des quartiers prioritaires concernant l’accès aux nouvelles technologies. En effet, 87 % des collégiens interrogés disposent d’un ordinateur chez eux et 80 % d’une tablette.

 

Près de la totalité des collégiens disposent par ailleurs d’un réseau Wifi à domicile. Il faut également noter que 45 % des collégiens de 6e et 5e ont un ordinateur à eux. Parmi ceux qui n’ont pas d’ordinateurs à leur domicile, une partie d’entre eux ont une ou plusieurs tablettes. Au final, on estime entre 2 et 3 % le nombre de collégiens qui n’ont aucun équipement technologique chez eux.

 

Bon à savoir : 86 % des collégiens interrogés ont par ailleurs un téléphone portable. Parmi eux, 94 % dispose d’un smartphone. Cependant, les collégiens n’ont pas accès à Internet partout : près de 2/3 des jeunes qui ont un dmartphone sont connectés à Internet uniquement lorsque le Wifi est activé.

 

Les jeunes interrogés ont également accès aux nouvelles technologies au sein même de leur collège. Ainsi, 92 % des collégiens indiquent qu’il y a, au sein des salles de cours, des ordinateurs à partir desquels les professeurs peuvent projeter des documents. Ils sont 80% à déclarer disposer également de tableaux blancs interactifs, sur lesquels il est possible d’afficher un écran d’ordinateur et de le contrôler directement avec un crayon-souris ou avec les doigts.

 


Quels usages pour les collégiens ?

 

Pendant la semaine, 43 % des collégiens interrogés utilisent un équipement numérique (ordinateur, tablette, téléphone) plus de 2h par jour, dont 21 % qui l’utilisent plus de 4 h par jour. Ces taux progressent considérablement le week-end puisque près de deux tiers des collégiens utilisent leur équipement plus de deux heures par jour, dont 41 % plus de quatre heures.

 

La consultation d’Internet se fait avant tout au sein de la sphère familiale : 90 % des collégiens ne consultent pas Internet pendant la journée (que ce soit en cours, entre les cours, au CDI etc.). Trois quarts des collégiens consultent ainsi Internet dès qu’ils rentrent chez eux.

 

Cependant, pour une part importante des collégiens interrogés, l’utilisation d’Internet ou des équipements numériques ne semble pas limitée : 61 % des collégiens consultent Internet après le repas du soir, et près de la moitié le font juste avant d’aller se coucher. De même, si la majorité des collégiens consultent leur ordinateur, tablette ou portable jusqu’à 21 h au maximum, 37 % les utilisent au delà de 21 h.

 

Trois quarts des collégiens interrogés sont inscrits sur un réseau social. Parmi eux, on compte légèrement plus de filles (78 % des filles sont sur un réseau social contre 70 % des garçons). Le premier réseau social évoqué par les jeunes enquêtés est Snapchat (75 %), puis Facebook (59 %) et Instagram (58 %).

 

Bon à savoir : 85 % des collégiens se servent d’Internet pour regarder des vidéos ou écouter de la musique. La moitié des collégiens joue par ailleurs en ligne. L’utilisation d’Internet pour effectuer des recherches scolaires concerne 60 % des collégiens.

 


Quel accompagnement ?

 

Ces résultats sur les usages pose la question de l’accompagnement des pratiques numériques des jeunes, parental d’abord, scolaire ensuite.

 

Une majorité a appris à s’en servir seul (55 %), ou, pour un tiers d’entre eux, avec leurs parents (36 % des collégiens interrogés). Les parents jouent donc un rôle important d’une part dans l’apprentissage, mais surtout dans l’usage des technologies numériques des jeunes.

 

A noter : l’enquête montre que les collégiens dont les parents limitent le temps d’utilisation, l’utilisent moins tard en semaine.

 

Par ailleurs, pour une majorité de collégiens, l’école n’est pas le lieu où ils peuvent débattre librement de ce qu’ils voient sur Internet : 29 % des collégiens déclarent ainsi qu’ils ont déjà débattu en classe avec un professeur de ce qu’ils avaient vu sur Internet.

 

Sandrine Damie