Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Quelle places pour les établissements français à l'international ?

Quelle places pour les établissements français à l'international ?

La publication de la 13e édition du QS World University Rankings, classement international annuel des universités réalisé par le think-tank Quacquarelli Symonds, spécialisé dans l'enseignement supérieur, montre des établissements français qui peinent à se positionner en tête.


Le 03/10/2016

 

La publication de la 13e édition du QS World University Rankings, classement international annuel des universités (réalisé par le think-tank Quacquarelli Symonds) montre des établissements français qui peinent à se positionner en tête.

 

Une domination américaine

 

Le top 3 du classement est occupé par trois établissements américains : le MIT (Massachusetts Institute of Technology) est premier (pour la 5e année consécutive !), l'université de Stanford arrive 2e, devant l'université de Harvard, 3e.

 

Chute libre pour les établissements français

 

Hélas, le classement montre des établissements en peine au niveau international. On dénombre 5 écoles et universités dans le top 200 et tout juste 17 établissements dans le top 400 (contre 20 l'an passé).

 

L'ENS, Ecole normale supérieure (Paris) arrive 33e et est le 1er établissement français du classement. Il perd 10 places par rapport à l'an passé.

 

Le constat est similaire pour l' Ecole Polytechnique qui passe de la 40e à la 53e place cette année.

 

La première université française - l'université Pierre et Marie Curie (UPMC) - limite la chute passant de la 137e place à la 141e.

 

A noter : dans le classement de Shanghaï, paru mi-août, la France compte 22 écoles et universités dans le top 500, dont 3 dans le top 100. L'UPMC est le premier établissement français avec sa 39e place.

 

Sandrine Damie