Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Les parcours d'excellence

Prenant la suite des Cordées de la réussite, les parcours d'excellence visent à lutter contre les inégalités dans l’accès à l’enseignement supérieur et l’insertion professionnelle.


Le 02/03/2016

 

Destiné à lutter contre les inégalités dans l’accès à l’enseignement supérieur et l’insertion professionnelle, le dispositif de "Parcours d'excellence" met en œuvre la politique de lutte contre les discriminations décidée lors du comité interministériel à l’égalité et à la citoyenneté du 26 octobre 2015.

 

Les parcours d’excellence visent à accompagner - de la 3e jusqu’à la terminale - les élèves volontaires des collèges de l’éducation prioritaire renforcée (Rep +) pour lutter contre l’autocensure, promouvoir l’ambition scolaire et l’excellence et ainsi mieux assurer l’égalité des opportunités de réussite.

 

Les parcours d'excellence ont vocation à s'inscrire dans la complémentarité avec les cordées de la réussite. Ils viennent les compléter et s'inspirent des démarches existantes les plus efficaces pour élaborer une charte de bonnes pratiques.

 

Ce dispositif offrira un accompagnement continu aux jeunes jusqu’à la terminale, quelle que soit la filière suivie. Il contribuera à développer chez les élèves, en particulier ceux issus de milieux modestes, l’ouverture culturelle, le goût de l’effort, la confiance en soi et les compétences nécessaires à une poursuite d’études et à une insertion professionnelle réussies.

 

Dans le cadre des parcours d'excellence, les élèves de 3e se verront proposer :

  • des travaux en groupes tutorés d'une dizaine d'élèves ;
  • de l'aide au travail personnel ;
  • des visites culturelles et des temps de renforcement en culture générale ;
  • des visites de lieux de formation et des rencontres avec des étudiants ;
  • des visites d'entreprises ;
  • des rencontres de personnalités.

 

Au lycée, les élèves bénéficieront :

  • d'un suivi individualisé (tutorat) par des étudiants volontaires ;
  • de visites culturelles et des temps de renforcement en culture générale ;
  • de visites de lieux de formation et des rencontres avec des étudiants ;
  • de visites d'entreprises ;
  • de rencontres de personnalités.

 

Le ministère de l'Education nationale estime qu'à la rentrée 2016, ce pourrait être le cas de 20 % des élèves de troisième des 352 collèges REP+, soit près de 8 000 élèves. Ces élèves seront ensuite suivis jusqu'au bac.

 

Sandrine Damie