Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Robin Deloof

Conseiller Info-Energie, Agence locale de l’énergie et du climat MVE
Date de l'interview : 09/12/2015

Etre conseiller Info-Energie nécessite d’être pédagogue, pour rendre abordable des sujets très techniques à des non techniciens.

La maîtrise de la consommation de l’énergie et l’environnement intéressent depuis longtemps Robin Deloof. Conseiller et sensibiliser le public à ces questions est désormais au cœur de son travail pour l’agence MVE (Maîtrisez votre Energie), basée à Montreuil.

Quel a été votre parcours d’études avant de devenir conseiller Info-Energie ?

J’ai obtenu un baccalauréat scientifique (bac S), puis un DUT « génie thermique et énergie ». J’ai ensuite effectué une année de prépa ATS (adaptation technicien supérieur), pour pouvoir passer les concours des écoles d’ingénieurs. J’ai pu intégrer l’école Polytech Tours, pour préparer un diplôme d’ingénieur en « mécanique et conception des systèmes ».

Il me semble néanmoins qu’il y a autant de parcours de formation que de conseillers. D’autres peuvent arriver à ce poste avec un bac + 2 ou bac + 3, dans les domaines de la maîtrise de l’énergie ou du bâtiment par exemple. Après avoir été recruté par l’Agence MVE, j’ai par ailleurs suivi une formation délivrée par l’Ademe destinée à apprendre plus spécifiquement le métier de conseiller Info-Energie.

Aviez-vous déjà une expérience professionnelle dans le domaine de l’énergie ?

Durant mes études d’ingénieurs, j’ai fait une année de césure afin de développer un projet personnel avec un ami. Nous avons créé l’association Les vagabonds de l’énergie et avons voyagé pendant un an en Europe, au Moyen-Orient et en Inde pour découvrir, étudier et faire connaitre des projets liés aux enjeux de la production et de la gestion de l’énergie.

J’ai également effectué plusieurs stages. D’abord dans un bureau d’études, sur l’analyse du cycle de vie, puis en Inde sur la conception d’un concentrateur solaire. Enfin, j’ai effectué un stage au Conseil général d’Indre-et-Loire, sur le suivi de la consommation énergétique de son patrimoine bâti.

Pourquoi avoir choisi de vous spécialiser dans le domaine de l’énergie ?

L’énergie est un sujet qui m’a toujours intéressé. Au fur et à mesure de mes études et de mes expériences professionnelles, j’ai réalisé que l’énergie était au cœur des problématiques environnementales, mais aussi géopolitiques. L’énergie recouvre des enjeux énormes, tout en faisant partie de notre quotidien. A mon niveau, j’avais envie de participer à ces questions.

Pouvez-vous nous décrire votre fonction au sein de l’agence MVE ?

J’ai en fait plusieurs « casquettes ». La fonction de conseiller Info-Energie occupe environ la moitié de mon temps. Mais je m’occupe aussi d’animation territoriale et d’accompagnement des collectivités.

Au sein de l’agence MVE, tous les conseillers Info-Energie travaillent ainsi en parallèle sur une ou plusieurs autres thématiques en fonction de leurs spécialisations : la précarité énergétique, le conseil aux copropriétés, la sensibilisation des publics jeunes, etc.

En quoi consiste le métier de conseiller Info-Energie ?

Il s’agit de conseiller des particuliers, en majorité des propriétaires, qui souhaitent réduire leur consommation d’énergie. Nous pouvons répondre à leurs questions sur leur projet de rénovation (travaux de chauffage, d’isolation …). Nous apportons un conseil technique, afin de les aider à définir leur projet et à choisir les travaux les plus pertinents à effectuer en fonction de leur budget, de leur confort, de leur sensibilité écologique… Cela consiste par exemple à faire un bilan énergétique, à estimer les travaux à faire, à déterminer un budget ou à évaluer les aides financières mobilisables.

L’agence MVE fait partie du réseau des Points rénovation info-service (PRIS) et délivre un conseil entièrement gratuit. Contrairement à un bureau d’études, ses conseillers ne se déplacent jamais et ne font pas de préconisations.

Pouvez-vous nous décrire vos autres missions, dans l’animation territoriale et auprès des collectivités ?

Je m’occupe de l’animation du défi « Familles à Energie Positive » sur la Communauté d’agglomération Est Ensemble et les ville de Vincennes, Fontenay-sous-Bois et Noisy le Grand. Il s’agit de proposer à des familles d’être accompagnées pendant 5 mois (en hiver, pendant la période de « chauffe ») afin de les aider à réduire leur consommation d’énergie et d’eau grâce à des gestes du quotidien. Je m’occupe de l’organisation et je développe des outils : ateliers, jeux… à destination de tous types de publics.

Pour ce qui est de l’accompagnement des collectivités territoriales, cela consiste à assister des villes qui souhaitent réduire la consommation énergétique de leurs bâtiments et installations. Tout un travail est à effectuer avec la collectivité pour collecter des données, faire un bilan énergétique, puis trouver des solutions.

Qu’est-ce qui vous plaît particulièrement dans votre métier ?

J’apprécie le fait d’être en contact direct avec le public. Ce qui me plaît, c’est aussi de travailler sur une problématique qui me tient à cœur : l’environnement, et plus particulièrement la maîtrise de la consommation énergétique.

Quelles qualités requiert-il selon vous ?

Etre conseiller Info-Energie nécessite je pense de la polyvalence, ainsi que la capacité à se former et à chercher des informations soi-même. Il faut aussi bien sûr savoir écouter et surtout être pédagogue, pour rendre abordables des sujets très techniques à des non  techniciens

Pour l’animation il faut être créatif. Sensibiliser à la maîtrise de la consommation d’énergie demande aussi d’être pédagogue, patient et d’avoir de la détermination. En effet, en tant que connaisseur du sujet, on peut avoir de fortes attentes qui ne sont pas toujours perçues comme on le voudrait par le public.

 

Propos recueillis par Raphaëlle Pienne