Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Jean-Marie Gouere

Installateur de panneaux photovoltaïques et thermiques, Société Sys E.N.R.
Date de l'interview : 09/12/2015

Le métier d’installateur de panneaux solaires est intéressant, car il permet de toucher à pas mal de corps de métiers.

Installateur de panneaux solaires, Jean-Marie Gouere participe à travers son métier au développement des énergies renouvelables.

Comment êtes-vous devenu installateur de panneaux photovoltaïques ?

J’ai fait des études d’électrotechnique. Après avoir obtenu un BEP puis un Bac pro dans ce domaine, j’ai voulu me former dans le domaine des énergies renouvelables. J’ai alors commencé une formation, qui venait d’être créée à l’époque, dans le domaine du photovoltaïque et des énergies renouvelables. Je n’ai pas eu le temps de terminer cette formation, car entre-temps j’ai été recruté par la société Sys E.N.R.

Quelles activités vous a-t-on confié ?

J’ai d’abord commencé en tant qu’installateur de pompes à chaleur. C’est un domaine que je ne connaissais pas vraiment et auquel m’a formé le directeur de la société. Progressivement, j’ai pu ensuite atteindre la branche que je visais : l’installation de panneaux solaires.

Mes bases en électrotechnique m’ont servi, tout comme le fait qu’il soit facile d’évoluer dans mon entreprise. C’est une petite société, où il est possible de se voir vite confier des responsabilités. J’ai commencé comme simple ouvrier. Désormais, on me confie des missions de chef de chantier.

Pouvez-vous nous décrire votre travail ?

En ce moment, je suis chef de chantier avec une équipe d’une quinzaine de personnes à gérer. Mais il m’arrive aussi d’intervenir seul chez des clients, en majorité pour faire du dépannage.

En tant que chef de chantier, je m’occupe de gérer tout le processus de l’installation des panneaux solaires. Je dois veiller à l’approvisionnement du matériel, aux relations avec les clients, au calendrier. Je gère également les équipes, décide de qui fait quoi, trouve des solutions s’il manque du personnel. Si besoin, je forme aussi les ouvriers à la pose des panneaux. 

Est-ce un métier difficile ? Demande-t-il des qualités particulières ?

Ce n’est pas un travail de bureau. Nous sommes à l’extérieur et en hauteur. Il faut supporter le froid en hiver, parfois la pluie et le vent. En été les panneaux solaires peuvent être très chaud. C’est aussi très physique : les panneaux pèsent 15 à 20 kilos. Mais ça permet d’entretenir la forme !

Il faut savoir travailler vite, les clients nous donnant des délais très courts, mais aussi travailler avec sérieux. En effet, comme on travaille en courant continu, il faut veiller à la sécurité.

Qu’est-ce qui vous plait dans votre métier ?

Le métier d’installateur de panneaux solaires est intéressant, car il permet de toucher à pas mal de corps de métiers : à la fois la couverture, l’électricité et la plomberie. J’apprécie aussi de pouvoir me déplacer souvent. Enfin, j’aime travailler dans le domaine des énergies renouvelables, faire en sorte que ces solutions fonctionnent et ainsi inciter de plus en plus de personnes à les adopter. 

 

Propos recueillis par Raphaëlle Pienne